À la découverte de l’Ayam Cemani, cette espèce de poule qui est noire de la crête aux organes

De son plumage à sa crête, en passant par ses organes et ses os, rien de l’Ayam Cemani n’a autre couleur que le noir, à l’exception de son sang.

Cette étrange espèce est originaire de l’Indonésie. « Ayam » en indonésien signifie « poulet » et « cemani » fait référence à un village de l’île de Java d’où provient précisément cette volaille. Sa spécificité est due à une mutation génétique connue sous le nom de fibromélanose. Cette anomalie  se traduit par une hyperpigmentation de l’organisme. Et chez l’Ayam Cemani, rien ne résiste à cette pigmentation à part son sang. Les coqs pèsent entre 2 et 2,5 kg et les poules 1,5 à 2 kg.

Sur l’île indonésienne de Java, le Cemani a une longue histoire. Il y est considéré comme un animal sacré. Les indigènes l’utilisent jusqu’à présent dans des rituels traditionnels. Sur l’île, on retrouve rarement la volaille dans les plats puisqu’elle n’y est pas consommée en raison de son caractère sacré.

D’après la chercheuse Veronika Kusumaryati, une spécialiste en anthropologie, diplômée de l’Université d’Harvard, le Cemani est utilisé comme intermédiaire de communication entre les humains et le monde spirituel. Dans la culture traditionnelle javanaise, « le monde est occupé par des esprits, bons et mauvais, dont le pouvoir peut être mobilisé pour aider les Hommes à acquérir pouvoir, réputation et richesse ». Pour s’attirer la grâce des dieux et des esprits, « on leur donne en offrande de la chair et du sang de Cemani ».

Mais en dehors de l’île de Java, la viande d’Ayam Cemani est monnaie courante dans les restaurants indonésiens. Si un jour il vous arrive de faire un tour en Indonésie, ne manquez pas de goûter à cette curiosité gastronomique. Elle est extrêmement rare à l’extérieur du pays, notamment en France où la trouve parfois chez certains importateurs, mais à prix d’or.

L’Ayam Cemani en vidéo


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !