Un premier vaccin ultra-efficace contre Ebola annoncé par l’OMS

D’origine canadienne, ce vaccin contre Ebola a été testé avec succès et montre une efficacité de 100 %, du moins d’après les premiers essais.

Vaccin Ebola

L’annonce a été faite ce jeudi 22 décembre par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Un vaccin contre Ebola a été testé l’année dernière sur 6 000 personnes en Guinée, dont aucune n’a développé la maladie, bien qu’ayant été en contact avec au moins une personne infectée par le virus.

Un deuxième groupe « témoin » de personnes non vaccinées a quant à lui enregistré 23 cas de contamination. Ceci « suggère fortement que le vaccin est très efficace et pourrait avoir une efficacité jusqu’à 100% », a confié à l’AFP le Dr Marie-Paule Kieny, sous-directrice générale à l’OMS.

Ce vaccin qui a été baptisé rVSV-ZEBOV pourrait devenir l’arme absolue pour éradiquer le virus Ebola à l’avenir, ou tout au moins limiter les grandes épidémies. Pour l’OMS, il s’agit d’une avancée majeure face à une maladie qui sévit depuis au moins 1976.

Selon les estimations de l’organisation, il y a 90 % de chances que ce vaccin contre Ebola soit à plus de 80 % efficace en cas de pleine épidémie. Et si l’efficacité de la protection a été évaluée sur une courte période, les chercheurs ignorent encore son niveau de pérennité.

« La protection intervient très tôt après la vaccination, mais nous ne savons pas si elle durera encore six mois après », a fait savoir le Dr Kieny.

L’approbation du vaccin prendra environ dix ans

Comme d’habitude après les premiers essais d’un vaccin, le feu vert pour la commercialisation du rVSV-ZEBOV prendra environ dix ans, le temps nécessaire pour le processus d’approbation standard auprès des agences américaine et européenne du médicament. Toutefois, le Dr Marie-Paule Kieny fait savoir que « s’il y avait un cas d’Ebola et une nouvelle épidémie, [l’OMS] est maintenant prête à y répondre ». Pour cela, 300 000 doses d’urgence pourraient être livrées avant même le quitus pour la commercialisation du vaccin.

Pour rappel, la dernière grande épidémie du virus Ebola qui a sévi en Afrique de l’Ouest entre 2013 et 2015 a fait plus de 11 300 morts.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !