Windows 10 pourrait finalement être disponible pour les versions piratées ?

Alors que la mise à jour gratuite de Windows 10 ne devait être initialement réservée qu’aux détenteurs d’une licence Microsoft, il semblerait que l’entreprise américaine ait été obligée de faire machine arrière.

Selon les rumeurs qui circulent sur la toile et qui n’ont toujours pas été contredites par « Redmond », l’actualisation serait ainsi finalement disponible gratuitement pour les versions piratées de Windows 7 et 8.1.

version windows 10 pirate

Des pirates informatiques annoncent avoir effectué la mise à jour Windows 10 sans licence

Il semblerait que le vent ait une nouvelle fois changé de direction du côté du siège social de Microsoft. Selon les dires de certains pirates informatiques, il serait possible de passer sur Windows 10 depuis une version piratée de Windows 7 ou de 8.1.

La « firme de Redmond » aurait-elle adoucit son discours et sa lutte contre le piratage ? Apparemment oui, puisqu’elle n’a pas nié la rumeur, qui serait donc désormais une vraie information.

Contactée par les journalistes du site de news VentureBeat qui voulaient savoir comment il se faisait que certaines personnes aient réussi à obtenir Windows 10 sans posséder de licence officielle, le porte-parole de la multinationale a seulement rétorqué que « les versions Windows authentiques sont les meilleures. »

Il s’agit là d’une repartie assez curieuse et qui laisse à penser que Microsoft n’est pas ou plus en mesure de contrer le phénomène du téléchargement illégal de son système d’exploitation (OS). Pire, cette réponse ne présage rien de bon dans la lutte contre le hacking entamée par l’entreprise.

Bien évidemment, on attend une réaction de la part de la société fondée par Bill Gates. Car s’il est confirmé que Windows 10 est bel et bien disponible gratuitement dans une version occulte, il se pourrait fortement que de nombreux utilisateurs décident de se passer de la licence pour installer l’OS le plus utilisé à travers le monde à ce jour.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !