Wikipédia menacé de blocage en Russie à cause d’un article sur le cannabis

Wikipédia, l’encyclopédie libre et participative mondiale est actuellement menacée de blocage en Russie. En cause, un article rédigé à propos du charas, une spécialité à base de cannabis.

wikipedia russie

Wikipédia est une encyclopédie comparable à un moteur de recherche que tout à chacun peut venir compléter dès lors qu’il possède les connaissances nécessaires à l’élaboration d’un article complet et sourcé. C’est en premier lieu la raison pour laquelle on y trouve tous types de pages traitant de nombreux sujets très différents.

Il se pourrait pourtant que l’accès au site ne soit bientôt plus possible en Russie. En effet le pays et la branche Russe de Wikipédia sont en complet désaccord à propos d’une page publiée en rapport avec une  forme particulière de drogue. L’article en question traite du charas, une forme du haschich extraite à la main et sans aucune impureté.

À la publication de ce dernier, le régulateur des télécoms russe (le Roskomnadzor) a immédiatement envoyé un avertissement à Wikipédia demandant le suppression de la page. Alors que l’encyclopédie participative faisait savoir qu’elle ne se plierait pas devant l’injonction, la décision n’a pas mis longtemps à tomber, une ordonnance de justice autorisait le blocage de l’article.

Mais la fondation Wikimédia se défend :

« Wikimedia est une encyclopédie universelle et toutes les informations publiées dessus ont des références vers différentes sources. »

Stanislav Kozlovskiy, le directeur de Wikipédia en Russie explique par ailleurs que le protocole https empêche le blocage d’une seule et unique page, si le régulateur bloque l’article, il bloque tout le site.

URL et liberté

Les équipes de Wikipédia Russie ont donc choisi la réponse suivante ; l’url incriminée pointe désormais vers une série d’articles traitant du charas, alors que le texte en disgrâce bénéficie lui d’une nouvelle url. Pourtant le problème n’est pas résolu, le régulateur a rapidement rappelé à Wikipédia que la décision de justice ne consistait pas à déplacer une url :

« Déplacer l’article vers une adresse Internet différente n’a pas limité l’accès des utilisateurs à cette information interdite par le tribunal ».

De même, certains experts accuserait Wikipédia de « mener une action politique au lieu d’apporter le savoir au monde ». Il n’en fallait pas plus pour évoquer de censure, d’ailleurs il existe certains précédents en Russie, pays où il ne fait pas bon évoquer certains sujets. Les drogues et le suicide en font partie tout comme l’auto-immolation.

À l’image du président Vladimir Poutine qui ne se prive jamais de rappeler qu’internet est un outil d’invention américaine et qu’il représente un « projet spécial de la CIA », les actes de censure et de limitation se sont multipliés depuis 2014.

Des blogueurs et des éditeurs se sont vu obligés de s’inscrire sur un registre dédié de la Roskmnadzor et la législation s’est élargie. Il est aujourd’hui possible pour les autorités de bloquer la diffusion d’un site au contenu jugé illégal sans besoin de l’appui d’une décision de justice, comme ce fut le cas récemment pour Reddit interdit par les FAI russes jusqu’à la suppression d’une page traitant elle aussi de la culture des narcotiques.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !