Nutella, Fraise ou Mini-Cooper des prénoms réfusés en 2015

Si vous aviez prévu d’appeler votre enfant Nutella, Mini-Cooper ou Prince-William, eh bien il va vous falloir changer vos plans !

Ces prénoms ont en effet été rejetés par les autorités compétentes. Pour prendre un exemple concret, le tribunal de Valenciennes a modifié le prénom de la petite Nutella qui porte désormais le nom d’Ella. La justification a été claire : il n’est pas possible de donner le nom d’une marque à son enfant.

Et ce n’est pas le seul interdit dont font l’objet les parents qui souhaitent donner un nom inconnu voire excentrique à leur enfant.

prenoms bebe

22% des français estiment qu’il est important de distinguer leur enfant avec un prénom original

Le site meilleursprenoms.com a réalisé un sondage récemment, afin de savoir comment les parents choisissent le prénom de leurs enfants. Cette enquête est d’ailleurs toujours d’actualité sur le site internet. La participation consiste à répondre à quelques questions. On nous demande par exemple quelques sont les éléments qui influencent le choix d’un prénom.

Doit-il posséder une belle sonorité, une connotation sociale ou une originalité ? Est-ce important que le prénom possède telle ou telle étymologie, qu’il soit en accord avec le patronyme ou qu’il évoque un caractère identitaire ? Voilà le type de questions qui sont posées.

Et jusqu’ici, 22% des personnes ayant participé ont indiqué qu’il est important que le prénom soit original, c’est-à-dire inconnu ou peu commun. Bien d’autres questions sont posées dans ce questionnaire.

Pour en revenir aux prénoms que l’on ne peut pas attribuer à ses enfants, quelques exemples cocasses sont à mentionner. Il y a peu le tribunal de Valenciennes a rejeté le prénom « Fraise ». De même, le tribunal de Perpignan a empêché des parents de nommer leur petite fille Mini-Cooper et leur petit garçon Prince-William.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !