Un vortex géant s’ouvre dans un lac aux États-Unis

Les observateurs avertis ont récemment pu voir se former à la surface du lac Texoma aux États-Unis un vortex si puissant qu’il serait capable d’avaler un bateau sans difficulté.

vortex lac texoma

source : youtube

Une explication rationnelle

Nous nous trouvons à la frontière entre le Texas et l’Oklahoma, au dessus d’un lac artificiel que l’on appelle Texoma. Le Corps des ingénieurs de l’armée des États-Unis du district de Tulsa observe un immense vortex de pas moins de 2.5 mètres de diamètre tourbillonnant à la surface de l’eau.

D’après leurs connaissances et leurs calculs, celui ci serait capable d’absorber sans difficulté un bateau qui passerait trop près de son centre. La navigation a d’ailleurs été interdite sur un large périmètre.

Avec déjà près de 2 millions de vues sur Youtube et pourtant sans aucune magie, la vidéo est intrigante. Toutefois il existe une explication rationnelle à ce phénomène tout à fait normal. La solution tient en un seul mot ; artificiel.

Le lac Texoma est un des plus grands lacs artificiels du pays, c’est dire si grâce à sa surface de 360 km2 il peut contenir une grande quantité d’eau. Et qui dit lac artificiel, dit rétention d’eau mais dit aussi vidange en cas d’intempérie. C’est exactement ce qui s’est passé récemment à cause de fortes pluies dans la région.

Il a fallu faire rapidement baisser le niveau du lac et donc ouvrir les vannes à leur maximum, ce qui a provoqué l’impressionnant effet vortex que vous pouvez voir sur la vidéo tournée et mise en ligne par l’armée.

La réaction est exactement la même que celle que vous expérimentez chaque jour dans vos toilettes, éviers et baignoires. Au moment où vous videz l’eau, un tourbillon (plus ou moins gros en fonction de la quantité d’eau et surtout de la taille de l’évacuation) se forme.

Faites l’expérience à la maison et posez un petit objet sur le bord du vortex, vous verrez qu’il sera rapidement aspiré au fond de l’eau, droit vers vos canalisations.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !