Un virus transmis par la salive responsable de l’infertilité ?

L’alcool, la caféine et une mauvaise habitude alimentaire, tous ces facteurs sont souvent cités comme causes potentielles de l’infertilité. Mais jusque-là, personne n’a pensé à une forme de virus qui est maintenant soupçonnée par des scientifiques.

 Virus hhv 6a infertilité

Des chercheurs pensent avoir trouvé un lien entre l’infertilité chez certaines femmes et un virus obscure qui serait transmis par la salive. Cette découverte pourrait apporter une réponse à de nombreuses femmes essayant en vain de concevoir, sans que les diagnostics aient pu déceler une cause apparente.

Une équipe de chercheurs de l’Université de Ferrera en Italie a examiné l’utérus de 66 femmes ayant des difficultés pour concevoir. Il a été découvert que 43 % d’entre elles étaient infectées par le virus HHV-6A, une variante de l’herpès.

36 femmes à fertilité normale faisant partie d’un groupe de contrôle ont été examinées à leur tour sans qu’aucune d’elle ne manifeste la présence du virus. Cela a permis à l’équipe de recherche, dirigée par le professeur Roberta Rizzo, de soupçonner le virus HHV-6A d’être à la base de l’infertilité chez certaines femmes.

Le virus HHV-6A représente encore un mystère pour les scientifiques. Tout comme le virus voisin HHV-6B, il est « silencieux », ce qui signifie qu’il se manifeste par aucun symptôme apparent.

Dans cette étude, toutes les femmes portant le HHV-6A présentaient également des niveaux anormaux de cytokine, une hormone qui joue un rôle important dans la fécondation de l’ovule et le développement du fœtus.

6 % des femmes âgées de 15 à 44 ans sont touchées pas des difficultés ou l’impossibilité de concevoir. Environ 25 % de ces cas sont inexpliqués. Si la découverte de ces chercheurs venait à être confirmée, un traitement adéquat pourrait donner la chance à de nombreuses femmes de procréer sans qu’elles n’aient recours aux techniques médicalement assistées.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !