Une ville européenne veut imposer la contraception aux parents incompétents

La ville de Rotterdam (Pays-Bas) veut contraindre les parents incapables d’élever leurs enfants comme il se doit à avoir recours à des contraceptifs.

contraceptif

C’est un projet qui fait couler beaucoup d’encre aux Pays-Bas actuellement. Pour convaincre de son bien-fondé, la ville avance que beaucoup de travailleurs sociaux rencontrent d’énormes difficultés qui ont des répercussions négatives sur l’éducation des enfants. Elle cite notamment des cas de négligence et d’abus graves qui peuvent aller jusqu’à mettre la vie de ces enfants en danger.

La mise en place d’une telle loi ne semble pas évidente dans la mesure où elle va à l’encontre du droit fondamental des parents de procréer, un droit inscrit dans la constitution du pays. Mais Hugo de Jonge, échevin de la jeunesse et de l’éducation à Rotterdam, qui est à l’origine de cette proposition n’est pas du même avis.

Pour lui, « grandir sainement et en sécurité est également un droit que les enfants doivent recevoir. Et nous choisissons pour les droits de l’enfant. Certains enfants ont alors le droit de ne pas naître ».

Une mesure qui ne devrait concerner qu’une poignée de parents

Si cette loi venait à passer, il reviendra aux juges de décider si une femme doit, temporairement, se plier à un moyen de contraception. Des méthodes de contrainte sont envisagées, comme la réception d’un implant dans le bras ou un stérilet.

Aussi radicale que la mesure puisse paraître, elle ne devrait toucher qu’un nombre très limité de parents, notamment des femmes, puisque ce sont elles qui sont principalement concernées.

Selon les projections, entre dix et vingt femmes devraient être frappées par cette mesure chaque année. Il s’agit principalement de femmes toxico, sans abri ou travaillant dans la prostitution.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !