Viande et céréales liées à des risques de dépression

Une étude conjointe entre des chercheurs américains et australiens relève le lien entre l’alimentation et la dépression.

depression

Une mauvaise alimentation n’a pas que des répercussions sur la santé physique. L’équilibre mental et émotionnel peut également en être affecté. C’est ce qu’a récemment démontré une étude menée par des scientifiques de l’université de Caroline du Sud (États-Unis) et de Queensland (Australie). Ces derniers ont observé sur une durée de 12 ans le mode de vie et la santé mentale de près de 6 500 femmes âgées en moyenne de 52 ans.

D’après leurs conclusions, plusieurs facteurs sont liés à des risques dépressifs. En dehors des facteurs évidents tels que les événements de la vie (perte d’un proche, chômage, etc.), ils évoquent également la génétique, mais aussi les habitudes alimentaires.

Viandes et céréales rafinées augmenteraient de 20 % le risque de dépression

Ces aliments dits pro-inflammatoires provoquent ou accentuent un état d’inflammation chronique dans tout l’organisme y compris au niveau cerveau.  Or, une inflammation du cerveau est liée à des risques de dépression, comme l’a fait remarquer une étude canadienne dont les résultats ont été publiés dans la revue Jama Psychiatry en 2015. D’après cette étude, les personnes dépressives ont en moyenne 30 % de marqueurs d’inflammation de plus dans  leur cerveau, comparativement aux personnes en bonne santé.

Par ailleurs, l’étude américano-australienne a montré que les femmes qui suivaient un régime fait d’aliments anti-inflammatoires avaient 20 % de moins de risque de souffrir de la dépression.

Afin de réduire les risques de dépression, il faut une une alimentation adéquate qui inclut la consommation de fruits et légumes, de céréales complètes, de produits de la mer, de noix et autres oléagineux.

D’autre part, certains aliments comme les viandes rouges, la charcuterie, les céréales raffinées, les fritures, les pâtisseries, sodas et boissons sucrées sont à éviter.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !