Problèmes d’érection ? Des scientifiques élaborent un gel à base de dynamite

Après la caféine dont on connait les propriétés excitante et qui pourrait constituer une solution à certains troubles de l’érection, des chercheurs londoniens se sont donnés pour mission de tester celles de la nitroglycérine.

En effet, des volontaires masculins ont été sélectionnés pour tester pendant deux mois les effets d’un gel utilisant les caractéristiques du principal composant de la dynamite sur leur sexualité.

homme

Un gel à appliquer juste avant le rapport

Les scientifiques de la Richmond Pharmacology à Londres ont donc établi un protocole précis d’évaluation de leur produit.

Présenté sous forme de gel, celui devra « être appliqué avant chaque rapport sur le gland du pénis » et ce à raison d’une dose équivalente à un petit pois de gel qui libérera 0,6 mg de nitroglycérine entraînant normalement une érection.

Les 197 participants âgés de 18 à 70 ans et souffrant tous de troubles érectiles devront ensuite répondre à un questionnaire très précis (ainsi que leurs compagnes) sur le déroulement de leurs ébats amoureux et les effets positifs ou non du gel.

Cela dit, rien de dangereux pour ces cobayes humains. Dans le monde médical, la nitroglycérine est connue pour sa capacité à dilater les vaisseaux sanguins.

Elle est notamment utilisée pour contrer les effets des angines de poitrine et devrait donc être capable de réactiver l’afflux sanguin vers le membre érectile masculin.

Si les résultats de l’étude nous en dirons plus d’ici quelques mois, l’idée avait déjà été soulevée en 1989 par l’Université du Quenn’s qui avait alors évoqué un potentiel traitement contre impuissance.

  • Depuis le Viagra est arrivé.

Bien qu’efficace, l’action de la pilule bleue n’est pas systématique, c’est pourquoi les scientifiques n’ont pas pour autant renoncés à leurs ambitions de trouver de nouveaux moyens de contrer ce problème qui, en France, touche occasionnellement 39% des hommes et handicape plus sérieusement 11% d’entre eux qui déclarent ressentir ces troubles lors d’un rapport sur deux.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !