Au Vénézuela, une portion de frites coûte une blinde : 128 $, découvrez pourquoi !

Un McDo sans frites ? Inconcevable pour nous bien évidemment. Pourtant au Vénézuela, les frites se font rares car depuis janvier 2015 elles n’étaient plus présentes dans les menus du restaurant et ce à cause d’une pénurie de pommes de terre. Les vénézuéliens peuvent désormais les retrouver mais il y a un gros problème…le prix.

mcdo frites venezuela

Les vénézuéliens qui commandent une portion de frites au McDo doivent payer environ 800 bolivars soit 126 dollars. Comment expliquer un tel prix pour une simple barquette de frites ? Victime d’une pénurie de pommes de terre, l’enseigne doit s’approvisionner dans les fermes locales et payer le prix fort.

Deuxième facteur à prendre en compte : le cours du bolivar qui est la monnaie au Vénézuela. Il y a deux cours à connaître, le bolivar officiel à 16 cents et le bolivar du marché noir qui situe le bolivar officiel à 700 dollars. Le bolivar du marché noir permet donc d’obtenir des tarifs raisonnables : la portion de frites passe à 1.15 dollars au lieu de 126 dollars.

Mais 1.15 dollars cela reste tout de même élevé car ce prix représente 10% du salaire mensuel d’un vénézuélien (environ 12 dollars).

Cette inflation exceptionnelle peut en partie s’expliquer à cause de la dépendance du pétrole et le pays doit maintenant passé par le marché noir qui est désormais touché par l’inflation. Le retour des frites chez McDo n’est donc pas une priorité pour les habitants qui eux dénoncent l’effondrement du pays et une situation qui ne cesse de s’aggraver.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !