Urine, sueurs et chloramines : que risque-t-on en se baignant dans la piscine ?

Un peu d’air et d’eau fraîche, rien de mieux pour se mettre bien par ces temps chaleur. Les piscines sont plus que jamais tendance. Mais avant de plonger, il faut toujours se dire que l’eau, bien que d’apparence propre, ne l’est pas toujours.

piscine-chloramines

Parce qu’il faut les maintenir saines, les piscines sont largement traitées par du chlore. Ce dernier est couramment utilisé pour ses excellentes propriétés désinfectantes, mais aussi parce qu’il est facile d’utilisation et s’acquiert à faible coût.

La bête noire des nageurs : les chloramines

Lorsque le chlore entre en contact avec les matières organiques (sueur, produits cosmétiques, urine, etc.), différents types de sous-produits sont formés et flottent sur les eaux. On les appelle les chloramines, et elles ne sont pas visibles par les baigneurs.

Elles assurent bien leur rôle de désinfectant, et doivent en principe s’autodétruire quand le chlore est bien dosé. Toutefois, lorsqu’une piscine est sous-chlorée, les chloramines restent flottantes dans l’eau sans être visibles et peuvent être néfastes pour la santé.

Comment les reconnaitre

Il faut avant tout faire confiance à son flair. Cette fameuse odeur caractéristique de certaines piscines, vous connaissez surement.

En réalité, le chlore est inodore, mais lorsqu’il est mal dosé et que les chloramines restent à la surface de l’eau, ces dernières dégagent une odeur reconnaissable. Elles sont par ailleurs irritantes pour les yeux et les voies respiratoires (provoquent des quinte de toux, des maux de gorge, l’asthme, etc.).

Ainsi, contrairement aux croyances populaires, ce n‘est pas l’excès de chlore qui dégage une odeur ou irrite les yeux, mais les chloramines qui se forment lorsqu’il n’y a pas assez de chlore.

Comment les éviter ?

Tout d’abord, il faut faire le nécessaire à son propre niveau  pour éviter de libérer des matières organiques dans la piscine (ex. : pipi, salive, produits cosmétiques, etc.). Plus y en a dans l’eau, plus y a de chances que les chloramines se maintiennent en raison de l’insuffisance du chlore, ou même de la température de l’eau et de son pH.

Pour finir, éviter les piscines publiques aux heures de forte affluence. Cela va de soi.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !