Une plante carnivore pour nous débarrasser du frelon asiatique

Le Vespa Velutina a fait ses premières apparitions en France aux environs de l’année 2004. Véritable fléau pour les abeilles ouvrières, elle peut également représenter  un danger pour l’homme. Un botaniste de Nantes vient peut-être de découvrir une solution de protection contre celui que l’on appelle communément le frelon asiatique.

Sarracenia plante carnivore contre frelons asiatique

C’est au jardin des plantes de Nantes (44) qu’un botaniste a fait une remarque qui pourrait bien jouer un rôle important dans le combat contre la prolifération des frelons asiatiques. Une plante carnivore raffolerait de ces insectes cousin des guêpes et originaire d’Asie.

C’est lors d’une visite qu’il animait que Christian Besson a remarqué plusieurs cadavres de frelons piégés dans une Sarracenia, celle-ci sécrétant un nectar ne les laissant pas indifférents. De forme tubulaire, la plante attire le frelon par sa partie supérieur.

En essayant de récupérer le précieux butin, le frelon glisse alors au fond de la tige d’où ils ne pourront ressortir et finiront digérés. Fait plus surprenant, la plante ne mangerait uniquement que les frelons et les mouches. Les abeilles et guêpes n’entreraient pas dans son régime alimentaire.

Sarracenia plante carnivore contre frelons asiatique

Un seul pied de Sarracenia peut tuer jusqu’à 50 frelons cependant, une colonie ne pourra être éliminée à la seule aide des plantes. Autre bémol, le sol français n’est pas suffisamment propice à la croissance de la Sarracenia. Seules 2% des terres pourraient l’exploiter.

Reste toujours l’exploitation en pot, car il est important d’agir rapidement face à ces insectes décimant les populations d’abeilles si précieuses pour notre environnement grâce à leur rôle dans le processus de pollinisation. Déjà mal en point avec les pesticides que nous utilisons, cette aide offerte par la nature elle-même serait la bienvenue.

Les chercheurs sont actuellement en train de chercher à synthétiser le nectar proposé par la Sarracenia afin de pouvoir l’utiliser sur des appâts qui pourraient être proposés à grande échelle.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !