Une montagne artificielle pour attirer les pluies aux Émirats arabes unis

Les Émirats arabes unis envisagent de construire une montagne artificielle afin d’augmenter la pluviométrie du pays.

Les autorités et les experts étudient différentes approches pour créer des conditions favorables. L’une des options privilégiées est de construire une montagne artificielle. Celle-ci augmenterait la formation de nuages, entraînant des pluies plus fréquentes.

montagne artificielle eau

Les Émirats arabes unis (EAU) baignent dans une réserve confortable d’or noir. Si le pétrole est loin d’être une denrée rare, il n’en est pas de même pour l’eau de pluie dans ce pays majoritairement désertique où la sécheresse est un véritable problème.

Afin de contourner ce problème, un programme ambitieux est donc en étude en partenariat avec le Centre national de recherche atmosphérique américain (NCAR). Les premières conclusions sont attendues pour l’été 2016, et pour l’heure, les EAU ont déjà investi 400 000 dollars (environ 350 000 euros). Selon les estimations des experts, un tel projet pourrait coûter au total une centaine de milliards de dollars.

Les montagnes sont un facteur majeur favorisant les précipitations. Elles forcent l’air à se condenser en montant en altitude, formant ainsi des nuages qui favorisent à leur tour la pluie. Construire une montagne entièrement artificielle est donc le pari fou que compte réussir les EAU afin augmenter la pluviométrie du pays.

Ce ne serait pas la première fois que les EAU s’engagent dans un projet similaire de construction artificielle. En 2007, s’achevait à Dubaï la construction d’une impressionnante île artificielle : la Palm Jumeirah, se présentant comme son nom l’indique sous la forme d’un palmier. L’archipel fait environ cinq kilomètres de diamètre et compte des milliers d’appartements, de villas et d’hôtels.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !