Twitter : Le déclin du réseau social ?

Utilisé par les stars, les politiques et les gens du monde entier pour faire passer des messages, Twitter souffre actuellement d’une crise de croissance : le nombre d’utilisateurs stagne malgré un chiffre d’affaires qui ne semble pas indiquer cette tendance.

Cela traduit-il un problème de stratégie ou bien simplement un simple désintéressement du public ? Tentative d’explication.

fin de twitter

Un média social de moins en moins populaire ?

Grand concurrent de Facebook, Twitter souffre ces derniers temps d’une popularité décadente. Car si l’on observe les chiffres de la progression du nombre d’utilisateurs, on se rend compte qu’ils n’ont pas atteint des résultats extraordinaires. Bien au contraire.

En mars 2015, le média social comptait 302 millions d’inscrits. Lors du décompte effectué début août 2015, on en dénombrait 304 millions, ce qui ne fait « que » deux millions de personnes supplémentaires sur les derniers cinq mois. Une augmentation bien moins importante qu’à l’accoutumée et qui est jugée insuffisante par Jack Dorsey, co-fondateur de Twitter Inc.

Avec une audience en berne lors des cinq derniers mois écoulés, on ne peut que s’interroger de cette baisse d’intérêt pour le réseau social. Car en plus de ne pas attirer de nouvelles personnes dans ses filets, Twitter ne parvient que difficilement à fidéliser son public. Ce constat se matérialise par une connexion moindre des utilisateurs. En effet, elle est passée de 48% sur l’année 2014 à 44% sur les huit premiers mois de 2015.

Pour certains, dont fait partie le directeur financier de l’entreprise, ce fléchissement de l’attention portée à Twitter serait dû à un « produit trop difficile à utiliser ». Jack Dorsay a donc annoncé quelques promesses d’amélioration, avec notamment une simplification du service.

Il s’agit là d’une remise en question essentielle pour l’entreprise qui va devoir batailler pour redonner goût au public avant qu’il ne soit trop tard et que Twitter passe au rang de produit démodé.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !