TPMP sera-t-il vraiment suspendu ? Le CSA vient d’enclencher la procédure

Avec plusieurs plaintes à son encontre, dont le dernier concerne une scène « d’agression sexuelle » en direct sur le plateau, l’émission de Cyril Hanouna est désormais clairement sous la menace d’une suspension.

touche-pas-a-mon-poste

Depuis hier, la nouvelle a fait le tour du web, notamment après le passage du patron du Conseil supérieur de l’audiovisuel, Olivier Schrameck, sur Europe 1 ce mardi 22 novembre. Il a en effet annoncé que l’émission « Touche Pas à Mon Poste » pourrait bientôt être suspendue. Après les paroles, le passage à l’acte.

Réuni ce mercredi 23 novembre, le conseil a décidé prononcer « une mise en demeure à l’encontre de C8 » pour « manque de retenue dans la diffusion d’images susceptibles d’humilier les personnes ». La scène incriminée est celle diffusée dans l’émission du 14 octobre dernier, dans laquelle Jean-Michel Maire avait embrassé la poitrine d’une intervenante sur le plateau de l’émission sans son consentement. Plus de 500 signalements concernant cette scène avaient été adressés au CSA.

« Touche Pas à Mon Poste » écope par ailleurs d’une mise en garde, reçue cette fois-ci pour une autre scène dans laquelle Mathieu Delormeau se fait traiter de « bouffon » et « pleureuse » par Cyril Hanouna. C’était au cours de du numéro diffusée le 27 septembre dernier. Le CSA a jugé qu’un tel comportement pourrait induire « des effets d’imitation auprès du jeune public ».

TPMP risque une suspension

C’est bien l’information qui circule depuis hier après une simple annonce qui est désormais factuelle.  La mise en demeure de C8 est la deuxième que reçoit la chaîne qui s’appelait D8 jusqu’à récemment. En effet, en 2010, D8  en avait déjà reçue au sujet de son émission « Les perles du Net ».

Selon les règles du CSA, une chaîne qui reçoit deux fois une mise en demeure, même avec plusieurs années d’intervalle, s’expose à des sanctions qui peuvent être pécuniaire et aller jusqu’à la suspension de l’émission en faute. Il revient maintenant à un rapporteur indépendant de décider de ce que sera exactement la sanction pour C8.

Cyril Hanouna a réagi

Avant même que la procédure ne soit enclenchée, Cyril Hanouna s’était prononcé dans le numéro de Touche Pas à Mon poste diffusée hier soir, pour donner son explication suite aux propos du patron du CSA .« On essaye de s’amuser tous les jours, de divertir les gens » a déclaré l’animateur.

« Il y a des millions de téléspectateurs qui nous suivent. On est en direct, il peut y avoir des dérapages, ça c’est sûr, mais on est vraiment dans le divertissement », a-t-il poursuivi. Et ce n’est pas tout.

« On ne fait pas que des mauvaises choses dans Touche pas à mon poste, il y a très peu de dérapages. Ça fait sept ans que l’émission existe, y a eu trois dérapages de signalés au CSA. Par contre, on essaye de faire beaucoup de choses pour les gens, on offre plein de cadeaux, on essaye de faire ce qu’on peut et leur apporter beaucoup de bonheur (…) On pense pas à chaque fois à ce que va dire le CSA. On fait l’émission pour vous et pas pour les journalistes.« 

Voilà qui ressemble clairement à un plaidoyer. Reste à savoir si le gendarme des médias y sera sensible et en tiendra compte pour la sentence.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !