Top 10 des insultes totalement désuètes mais tellement élégantes !

C’est bien connu : lorsque la colère monte, le flot de paroles déversé devient rapidement un bruit de fond pour l’interlocuteur… Et lorsque les jurons s’en mêlent, vous le perdez totalement ! Alors, pourquoi ne pas laisser les vulgaires insultes aux communs des mortels et retenir l’attention en vous singularisant d’un territoire aussi obsolète que pleins de charme ! Votre interlocuteur sera surpris et vous aurez – à nouveau – son attention…

10 insultes rares mais percutantes !

Voici une petite liste d’insultes aussi rares que percutantes à utiliser :

1. Gourgandine !

Messieurs, utilisez « Gourgandine ! », à la place de « P… » ou de catin. Mesdames, vous pouvez le mettre au masculin en aboyant « Gourgandin ! » pour traiter votre homme de coureur de filles !

2. Fesse-mathieu !

Un terme à utiliser lorsque vous souhaitez souligner l’avarice de votre interlocuteur.

3. Coureuse de rempart !

Une jolie expression qui remplace ni plus ni moins notre « Put… » quotidien : au moyen-âge, les coureuses de rempart (ou « rempardières ») était des femmes qui se prostituaient avec tous ceux qui se présentaient.

4. Nodocéphale !

Jetez un petit « nodocéphale » à la tête de votre interlocuteur, peut-être aura-t-il alors physiquement une « tête de nœud » !

5. Puterelle !

Une expression qui permet de varier le style de sa version plus courte, et définitivement (malheureusement !) plus courante.

6. Coprolithe !

Voilà une expression à retenir : si les personnes polies s’énervent parfois en transformant le mot « M…. » en « MERcredi », vous pouvez leur suggérer cette variante fort sympathique signifiant « merde fossilisée ».

7. Orchidoclaste !

Littéralement, « Orchidoclaste » signifie « casse-couille ! » : bien sûr, pour ne pas louper vos effets, il faut être capable de le prononcer correctement, avec le ton adapté naturellement… (vous êtes en train d’essayer, n’est-ce pas ?)

8. Pisse-froid !

Lancez un petit « Pisse-froid » ne contribuera pas certainement à réchauffer l’atmosphère mais peut-être fera-t-il réagir le rabat-joie qui vous a inspiré cette expression. A noter qu’elle est valable pour les hommes comme pour les femmes.

9. Alburostre !

Criez « Alburostre ! » au « blanc-bec » qui vous pourrit la vie : il en restera coi !

10. Fot-en-cul !

Pour conclure, une petite injure plus vulgaire : « fot-en-cul » fait référence à un sodomite à l’époque médiévale… Jolie, non ?


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !