The Walking Dead : Un fan prend son ami pour un zombie et le massacre

Fortement alcoolisé, un américain de 23 ans a massacré un de ses amis pensant que ce dernier se métamorphosait en zombie. C’est le voisinage qui a prévenu la police alors que le jeune homme tentait de s’en prendre à d’autres habitants de l’immeuble, sans conséquences, heureusement.

N’ayant a priori aucun antécédent psychiatrique, le jeune homme a ensuite raconté une version des faits très étrange aux enquêteurs lors de l’interrogatoire. Il a en effet tenté de justifier tant bien que mal son geste, expliquant avoir regardé plusieurs épisodes de The Walking Dead sur Netflix. Il a aussi essayé de se déresponsabiliser en mettant son horrible assassinat sur le compte de l’alcool, qu’il avait consommé en quantité industrielle devant sa série.

zombie walking dead

Quand la fiction inspire de dangereux détraqués

En règle générale, ce sont surtout les auteurs et les cinéastes qui s’inspirent de faits réels pour réaliser un film ou écrire un roman. On peut par exemple prendre l’exemple funeste de Bowling for Columbine, un film qui a mis en scène la tuerie s’étant déroulée au lycée Columbine en 1999 et qui avait fait 15 morts (incluant les 2 assassins) et 24 blessés. Eh bien, cette fois-ci, c’est la fiction qui a rattrapé la réalité. Et ce n’est malheureusement pas la première fois que cela arrive.

Déjà en avril dernier, un jeune adolescent avait expliqué que le meurtre de son professeur et les tentatives d’homicide sur certains élèves de son école étaient liés à la série The Walking Dead. Le jeune garçon âgé de 13 ans souffrait de troubles mentaux.

Quant à l’américain qui a tué son ami à l’aide d’un couteau de cuisine, d’une guitare électrique et d’un four à micro-ondes, on ne lui a diagnostiqué pour l’instant aucun trouble psychiatrique.

Les psychiatres devraient cependant revoir leur copie d’ici peu, car pour accomplir une telle tuerie, il faut bel et bien avoir de sérieux problèmes psychologiques. Et il n’est pas nécessaire d’être un médecin ou un psy pour en avoir le cœur net.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !