Téléphone : Le groupe se reforme pour un concert exceptionnel sous un autre nom

En 2012 déjà, Téléphone avait annoncé une reformation du groupe le temps de trois concerts au Stade de France. Ce projet avait suscité l’engouement du public mais était tombé à l’eau rapidement. Trois ans plus tard, le deuxième plus gros vendeur d’albums parmi les groupes de rock français s’apprête à remonter sur scène.

Pour l’occasion, le groupe a dû changer de nom, il s’appellera les « Insus ». La bassiste Corine Marienneau n’y participant pas, les trois autres membres n’ont pas eu son accord pour se nommer « Téléphone » sur la scène du Point Ephémère à Paris, le 11 septembre 2015.

telephone

Téléphone devient Les Insus pour un concert au Point Ephémère

Jean-Louis Aubert (chant et guitare), Louis Bertignac (guitare et chant) et Richard Kolinka (batterie) vont donc remettre le couvert pour la deuxième fois depuis leur séparation en 1986. La première fois s’était déroulée au Bataclan en 1994, lors d’un concert de Louis Bertignac. Depuis ce temps, Aubert et Bertignac ont collaboré à plusieurs reprises, mais sans que ce ne soit considéré comme une reformation du groupe fondé en 1976 et auteur de cinq albums studio et de quelques tubes.

Il s’agit là de retrouvailles en catimini, dans l’intimité d’une petite salle parisienne et avec un nom de groupe inconnu au bataillon. Mais ce concert prévu le vendredi 11 septembre prochain ne laissait-il en rien présager la recomposition du groupe ?

Quelques indices pouvaient en fait nous mener sur cette piste. En effet, l’affiche du concert des Insus avait quelque chose de « Téléphone » : le point d’interrogation rouge tacheté de blanc qui ressemble à la typographie utilisée par le groupe au tout début de sa carrière. De plus, l’inscription « S’il y a un concert rock à ne pas rater cette année, c’est celui-ci. » en rajoute une couche.

Enfin, le batteur Richard Kolinka avait laissé un message intriguant sur son mur Facebook le 27 août dernier. Il avait écrit ; « il y a un concert de rock, le 11 septembre au Point Ephémère, à ne pas rater… il n’y a pas beaucoup de places, paraît-il. » Eh bien, pour une fois les apparences ne sont pas trompeuses ! La salle ne pourra accueillir que 300 chanceux et chanceuses.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !