TEB : le bus futuriste chinois enjambant la circulation était-il une belle arnaque ?

L’innovation avait fait le tour du monde et stupéfait plus d’une personne, mais le bus anti-bouchon chinois baptisé TEB semble avoir été une belle arnaque.

teb busVous en avez surement entendu parler. Il y a quelques mois, une société chinoise avait mis en avant le premier prototype d’un bus aux allures futuristes, qui s’annonçait comme une parade efficace contre les bouchons monstres en Chine.

Le TEB (Transit Elevated Bus) devait enjamber les véhicules circulant sur les routes chinoises, ce qui lui permettrait de circuler sur le même itinéraire que ces voitures agglutinées, sans être gênés par les aléas de la circulation.

L’initiative semblait prometteuse et a même fait l’objet d’une démonstration sur 300 m. Seulement, plusieurs médias chinois rapportent que le TEB serait en réalité un projet irréaliste dont tous les contours n’auraient pas été minutieusement étudiés par la société Shenzhen Huashi Future Parking Equipment, derrière laquelle se cache un magnat chinois de l’immobilier.

200 investisseurs chinois ont cru en cette innovation et y ont investi plus de 26 millions de dollars par le biais d’une plateforme de financement peer-to-peer (privé).

Des interrogations en suspens

Le problème qui se pose semble moins être de nature technologique, puisqu’un prototype a bien été testé il y a quelques semaines sur une courte distance dans les rues de la ville de Qinhuangdao. Cela étant dit, il apparaît qu’une mise en œuvre du projet sur de longues distances soit en réalité impossible.

En effet, des observateurs chinois ont rapporté que le TEB était trop haut pour passer sous les ponts et trop bas pour que certains véhicules puissent passer en dessous. Par ailleurs, aucun plan d’adaptation des voiries n’est en étude, et les ingénieurs de la société à l’initiative du projet n’ont jamais été en mesure d’apporter une réponse concrète quant à aux moyens de surmonter les obstacles.

Se sentant foulés et trompés, les investisseurs demandent déjà à être remboursés.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !