Les talons hauts, une douloureuse expérience pour le corps

Toute femme qui porte régulièrement des talons le sait, l’effort qu’ils exigent est constant. Tant pour le maintien que pour la démarche, porter des talons hauts de plusieurs centimètres n’est pas sans effets sur le corps humain.

Avant de peut-être les enfiler une nouvelle fois, tâchons d’en savoir plus sur leur conséquences, bonnes ou mauvaises.

talons femme sante

Le problème du talon, c’est surtout pour le pied

Pour en savoir plus sur les répercutions de cette chaussure à travers le corps des femmes essentiellement, des experts américains en biomécanique, rien que ça, ont réalisé une étude sur quinze ans.

Ils ont alors demandé à vingt femmes de bien vouloir marcher, à la fois avec des baskets mais sont aussi avec des talons qu’elles étaient habituées à porter, afin de mesurer les forces et les pressions exercées sur leurs membres.

Lancée à la fin des années 1990 par Casey Kerrigan et ses collaborateurs, cette expérience a pu démontrer que l’une comme l’autre étaient supérieures de 20% dès lors que la marche étaient effectuée en position haut perchée.

À l’université de Standford, une autre expertise plus récente et concernant cette fois 14 femmes, a pris en compte la marche à plat, avec des talons de 3.8 cm puis de 8.3 cm sans oublier l’éventuel facteur de surpoids. La conclusion est édifiante.

Selon Matthew Titchenal et les autres scientifiques de l’étude, à mesure que la hauteur de la chaussure augmente, le pression exercée sur le genou suit la même courbe. Selon eux, leurs effets combinés pourraient entraîner des modifications similaires à celles observées avec l’avancée de l’âge et l’apparition de l’arthrose.

« Des talons hauts, surtout s’il y a surpoids, pourraient augmenter le risque d’arthrose du genou chez la femme. »

Si ce risque doit être relativisé en fonction de la fréquence et de la durée d’utilisation des talons, d’autres problèmes pourraient quant à eux se faire plus réguliers comme la survenue d’oignons. 

Cette déformation disgracieuse et douloureuse du pied, présente en France sur 30% de la population et en partie héréditaire et apparaîtrait plus facilement avec le port de talons qu’ils soient aiguille ou compensés.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !