T411.io le site de téléchargement illégal de torrents bloqué par la justice

Ce n’est plus vraiment un scoop, les sites de téléchargement illégal d’œuvres cinématographiques ou musicales ne sont plus les bienvenus en France. À ce propos, la justice vient d’élargir le blocage du site T411.me à l’adresse T411.io.

t411.io bloque à son tour

On prend les mêmes et on recommence, le Tribunal de Grande Instance de Paris vient à nouveau de prononcer l’interdiction du site de streaming T411 à son adresse en .io.

En Février 2015 déjà, le site illégal sent le vent tourner et devient rapidement T411.io pour échapper au blocage imminent de son premier nom de domaine.

Le nom de domaine étant à peu près l’équivalent de l’enseigne d’une entreprise physique, le site change alors simplement de nom tout en continuant à proposer des centaines de films et d’albums gratuitement mais sans aucune autorisation des auteurs.

Avril 2015, la sentence tombe après une plainte de la Société Civile des Producteurs Phonographiques (SCPP), et le TGI de Paris condamne le site T411.me.

Les fournisseurs d’accès comme Orange, Free, Bouygues Telecom et SFR se voient donc intimer l’ordre de mettre en place pour une durée d’un an « toutes mesures propres à empêcher l’accès, à partir du territoire français et/ou par leurs abonnés (…), par tout moyen efficace et notamment par le blocage du nom de domaine T411.me ».

Une mise à jour de cette décision vient d’être ordonnée pour contourner et englober le changement. T411.io est donc dès à présent lui aussi bloqué sur le territoire français et il semble qu’Orange ait été le premier opérateur à actualiser ces dispositions. Les autres FAI ne manqueront pas de le faire à leur tour dans les jours prochains et ainsi, il sera une nouvelle fois impossible d’accéder au site depuis la France.

À noter que pour éviter les recours judiciaires à répétition, Mme Imbert-Quaretta, actuelle présidente de la loi HADOPI souhaite que ce genre de décision puisse dépendre dans le futur de son autorité.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !