Stress : 12 activités d’enfant qui vous aident à le combrattre

Dessiner, créer, inventer … Au départ l’art ne ressemble pas forcément à une thérapie contre le stress.

La plupart des activités qui lui sont liées demandent en effet de la discipline et de la concentration à ceux qui les pratiquent là où l’on imaginerait le repos et la médiation afin de mieux lutter contre le stress.

Pourtant, il y quelque chose de réconfortant à prendre un cahier d’enfant pour remplir certains contours avec nos couleurs préférées. La combinaison de la concentration et de la précision conduirait à une expérience globale captivante pour le cerveau en reportant, du moins temporairement, sur le dessin. Pour Heather L. Stuckey et Jeremy Nobel dans l’American Journal of Public Health :

« L’idée que l’expression créative peut apporter une contribution importante au processus de guérison (…) par la diminution de l’anxiété et l’afflux de sentiments positifs (…) a été adopté dans de nombreuses cultures différentes. »

Voici donc 12 techniques créatives tout droit issues des activités enfantines qui vous garantiront un moment de détente, sans stress.

therapie activite enfants

1 – Colorier

Vous avez besoin de décompresser un moment ? Pourquoi ne pas emprunter le cahier de coloriage de votre enfant (ou vous en offrir un) ? L’harmonisation des couleurs et la concentration nécessaires pour ne pas déborder réduisent significativement la sensation de stress par l’utilisation des zones du cortex cérébral impliquées dans la vision et la motricité fine.

La relaxation fournie par ce travail entraîne une diminution de l’activité du noyau amygdale situé dans le cerveau qui contrôle les émotions et notamment le stress.

2 – Peindre avec les doigts

Il se pourrait que cette activité que les humains à leurs origines pratiquaient déjà, éveille en nous le souvenir enfoui des peintures rupestres sur les murs des grottes qui abritaient nos premiers ancêtres.

3 – Faire des origamis

Tous ceux qui se sont déjà essayés à l’art japonais de l’origami savent parfaitement à quel point il est nécessaire de se concentrer afin de réussir les pliages minutieux qui créeront les formes souhaitées.

De la même façon que le coloriage, les origamis demandent de faire travailler les cortex cérébraux en même temps. La difficulté entraîne quant à elle satisfaction et estime de soi.

origami

4 – Colorier avec des craies

Qui n’a jamais utilisé des craies pour dessiner sur le trottoir devant la maison en rentrant de l’école ? Cette activité qui mêle travail physique et concentration se pratique en général sous le soleil et nous replonge en enfance effaçant ainsi le stress d’une mauvaise journée.

5 – Réaliser des constructions en allumettes

Les constructions en allumette demandent de la patience et de l’attention pour ne pas s’écrouler à chaque ajout. Souvenez-vous des longues heures passées sur une table à tenter de créer la structure la plus importante et la plus parfaite possible.

Dans cette activité, la répétition joue un rôle très réconfortant, un peu comme si la connaissance apportait sécurité et stabilité.

constructions allumettes

6 – Créer en pâte fimo

Si vous n’avez jamais utilisé de pâte fimo il est vivement recommandé de vous y intéresser, que vous soyez stressé ou non d’ailleurs. Toutefois pour les anxieux, cette pâte d’argile colorée est d’une extrême douceur à manipuler à mesure que’elle devient de plus en plus souple.

Cette technique est d’ailleurs utilisée en thérapie avec les enfants ayant soufferts de traumatismes qu’ils ont du mal à exprimer.

7 – Remplir des bouteilles de sables colorés

Dans les années 90 il était assez courant de trouver de telles bouteilles sur les tables de chevet des enfants. Issue d’une tradition artisanale tibétaine, cette activité très reposante demande de remplir des bouteilles de verre transparent à l’aide de différents niveaux de sables colorés afin de créer des motifs de plus en plus compliqués.

bouteilles sable

8 – Pratiquer le découpage

Si le coloriage, les feutres et les crayons de couleurs ne vous attirent pas plus que lorsque vous étiez enfant, choisissez une paire de ciseaux efficace et lancez-vous dans le découpage. Avec du papier de couleur, du papier brillant ou même transparent si ça vous chante, réalisez les formes les plus naturelles possibles au gré de votre imagination.

9 – Créer des mobiles

Toujours dans le domaine de la créativité, la fabrication de mobiles peut constituer un excellent anti-stress. Tous les supports comme les fils, les ressorts, des baguettes en acier souple ainsi que tous les objets assez légers pour bouger comme le coton, les origamis, les paillettes et bien d’autres peuvent être utilisés.

Le mouvement du mobile est connu pour ses propriétés apaisantes sur les bébés, mais pas que. Quand on connait les conséquences du stress sur l’espérance de vie, il semble bon de s’y intéresser.

mobile bebe

crédits : Wicker Paradise / Flickr

10 – Découper des chaînes de papier

Voilà une activité que certains ont même du expérimenter à l’école. Le pliage dans un premier temps, puis le découpage de chaînes de papier (que vous pouvez aussi colorier) possède cette rythmique répétitive et apaisante qui occupe le cerveau et permet d’évacuer le stress.

11 – Animer un spectacle de marionnettes

Comment vous lancer dans le bain sans être trop exposé ? La meilleure façon de combiner la créativité autour de la fabrication des marionnettes et de leur théâtre et l’animation, reste sans doute de se glisser derrière le rideau pour animer les figurines crées plutôt et leur donner vie au gré de votre fantaisie.

marionnettes

12 – Inventer des poupées ou des totems

Selon certaines croyances, les poupées fabriquées tout ou partie avec des matériaux recyclés ayant appartenu à une personne peuvent se transformer en vecteur de bonnes ondes. Quelle plus belle façon donc de vous débarrasser de votre stress tout en pensant au bien que vous allez pouvoir faire.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !