Statistiques sur les arrêts maladie : Comment la France se compare-t-elle à ses grands voisins ?

Selon une récente étude Ayming-TNS Sofres, les travailleurs français du secteur privé ont posé en moyenne 16,6 jours d’arrêt maladie pour le compte de l’année 2015. Qu’en est-il des autres pays européens ?

Le groupe de conseil Ayming Consulting publiait il y a quelques semaines un baromètre sur les arrêts maladies réalisé pour son compte par l’institut TNS Sofres. En France, le taux d’absentéisme s’est établi à 4,55 % en moyenne sur l’année 2015. Les salariés du secteur privé ont pris en moyenne 16,6 jours d’arrêt maladie sur toute l’année.

L’enquête a été réalisée auprès de 26 230 entreprises du privé employant 960 000 salariés. Une autre étude réalisée par Sofaxis a établi que dans la fonction publique territoriale, les arrêts maladie déposés en 2015 représentaient 25,8 jours par agent.

S’il existe des statistiques nationales sur les absences au travail, aucune étude comparative n’est faite à l’échelle européenne. BFM Business vient toutefois de réaliser une compilation de différentes données réalisées au niveau national dans certains pays européens.

Comparaison entre la France et quelques pays européens

Il existe une certaine disparité en Europe, mais les chiffres ont beaucoup évolué par endroits d’une année à l’autre. En Allemagne par exemple, le nombre de jours d’arrêt maladie posés par les travailleurs du privé a explosé en trois ans, ce qui n‘empêche pas l’économie du pays de se porter plutôt bien. De 11,8 jours en 2013 à 14,4 jours en 2014, le nombre de jours d’arrêt maladie est passé à 15,2 en moyenne en 2015. L’écart entre la France et l’Allemagne n’est donc pas énorme.

C’est l’Italie qui vient en tête du palmarès d’après la compilation des chiffres disponibles. Les Italiens ont posé en moyenne 19 jours d’arrêt maladie dans le privé et 17,9 jours dans le public.  La France vient juste derrière avec ses 16,6 jours et l’Allemagne se retrouve troisième avec ses 15,2 jours en moyenne.

C’est le Royaume-Uni qui enregistre le nombre de jours d’arrêt maladie le plus bas, avec une moyenne de 5,3 jours en 2015. Cela s’explique notamment par son régime d’indemnisation particulièrement stricte, avec une indemnité de base correspondant à 9 % du salaire pour la première semaine de l’arrêt maladie.

Des pays comme la Suisse, l’Allemagne ou la Belgique versent l’intégralité (100 %) du salaire du travailleur arrêté par son médecin  durant au moins un mois. La France, en comparaison, n’est pas particulièrement généreuse. L’indemnité journalière en cas d’arrêt maladie est d’environ 50% du salaire, géré par l’assurance maladie, avec un délai de carence de 3 jours. Dans les faits, certains employeurs se montrent plus généreux.

Le petit palmarès des arrêts maladie

NB: Les chiffres ne sont pas actualisés dans tous les cas.

1- Italie : 19 jours (2014)

2- France : 16,6 jours (2015 – 25,8 jours dans le public)

3- Allemagne : 15,2 jours (2015)

4- Belgique : 14 jours (2011)

4- Espagne : 10,7 jours (2015)

5- Royaume-Uni : 5,3 jours (2015)


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !