La société Pal-V lance les précommandes de la première voiture volante grand public

La société néerlandaise Pal-V lance la commercialisation de sa voiture volante après une certification obtenue en Europe et aux États-Unis.

Cela fait plusieurs années que les voitures volantes font parler d’elles. Des startups, tout comme des géants de l’univers du high-tech ont multiplié les projets dans ce domaine. Mais on peut dire qu’en 2017, nous sommes plus proches que jamais de voir débarquer les premiers véhicules conçus pour rouler sur nos routes et en même temps dans les airs.

Il y a quelques semaines, Airbus dévoilait aussi son concept de voiture volante baptisé vahana. Le projet est déjà en cours de déploiement. Les premiers tests sont prévus pour cette année avant un début de commercialisation qui ne viendra pas avant 2020.

Mais en attendant, Pal-V sera sans doute le premier constructeur à voir ses voitures volantes débarquer sur le marché européen. La société vient en effet de recevoir l’aval de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), mais aussi de la FAA (Federal Aviation Administration) qui est une agence gouvernementale chargée des réglementations et des contrôles concernant l’aviation civile aux États-Unis.

La fiche technique

La voiture volante de Pal-V ressemble davantage à un autogire qu’à un véhicule classique. Il s’agit en quelque sorte d’un cockpit équipé de trois roues (une à l’avant et deux à l’arrière). Il n’abrite que deux sièges à bord : un pour le pilote et le second pour un passager, en plus d’un petit espace pour porter des bagages d’un poids maximum de 20 kilogrammes.

En haut du véhicule, on retrouve une hélice rétractable. Celle-ci se déplie pour une utilisation en mode « vol » et est également capable de se replier pour une circulation normale sur les routes. Quand les hélices sont repliées, le véhicule n’occupe que 2 mètres de largeur.

L’appareil est équipé de deux moteurs. Le premier a une puissance de 100 chevaux et est dédié à la conduite sur route. Le second quant à lui est deux fois plus puissant et permet au véhicule de décoller et d’atteindre une altitude maximale de 3,5 km. Il dispose d’une autonomie lui permettant de voler sur une distance de 400 à 500 km à une vitesse maximale de 180 km/h. Sur les routes, l’appareil est capable de rouler jusqu’à 1 315 km d’affilée.

Un détail important. Pour décoller, le pilote devra trouver une piste d’une longueur minimum de 330 mètres. Il n’est donc pas question de décoller depuis l’autoroute ou de son jardin.

Livraison fin 2018

Il ne suffira pas de le vouloir pour s’offrir l’un des modèles de voiture volante de Pal-V, encore moins de le piloter. La société propose en effet deux modèles : le « Liberty sport » et le « Liberty Pioneer » qui coûtent respectivement 299 000 € et 499 000 €. Eh oui, c’est pas donné.

A ces prix là, vous avez aussi droit à des cours prise en main. Le Pal-V nécessite l’obligation de posséder une licence de pilote, en plus d’un permis de conduire traditionnel. Plus d’informations sur le site du constructeur.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !