Les smartphones Android plantent presque deux fois plus que les iPhone

D’après le cabinet d’étude Blancco Technology, les smartphones Android seraient bien plus sujets aux plantages que les iPhone. Mais alors quelles sont les sources de ces crashs intempestifs et à quel point sont-ils gênant pour l’utilisateur ?

android dysfonctionnement iphone

Un taux d’échec de 44% pour sur Android et un fabriquant pointé du doigt

Afin de réaliser la démonstration la plus proche possible de la vérité, le cabinet s’est appuyé sur les comparatifs réalisés par la solution SmartChck composée de pas moins de 52 tests destinés à évaluer les différentes sources de problèmes sur nos smartphones puis, quand c’est possible, à les résoudre.

Premier constat, parmi les différents fabricants de smartphones qui utilisent Android sur leurs terminaux, on constate qu’au premier trimestre 2016, le plus sujet aux plantages est Samsung avec 43% du total des problèmes relevés et spécialement sur les Galaxy S6, S5 et Lenovo K3 Note.

fabricant probleme android

D’autre part, le taux d’échec sur Android se montait au même moment à 44%, contre 25% sur iOS avec la majorité d’entre elles répertoriées sur iPhone 6. Quelques mois plus tôt, au dernier trimestre 2015 ils étaient respectivement de 85% et 15%. Android se serait donc nettement amélioré, contrairement à Apple.

performance ios

Quelles sont les applications le plus souvent mises en cause ?

Globalement chez Android ce sont les applications de sécurité et les anti-virus qui se ferment le plus souvent. Si vous avez installé quelque chose comme Lookout, CM Security, 360 Security ou encore AVG AntiVirus, il se peut que vous en ayez déjà fait l’expérience.

Plus généralement et donc iPhone compris, l’appareil photo, l’écran tactile et la recharge de la batterie sont les principales sources d’erreurs et souvent de redémarrages intempestifs des mobiles.

differents problemes smartphone europe

crédits : blancco

Cela dit concernant l’Europe les récriminations sont un peu différentes et le premier problème semble être le signal de réception à hauteur de 35% d’insatisfaction.

Pour finir, on peut noter que les erreur de fonctionnement sont beaucoup plus nombreuses en Asie qu’en Europe (55% contre 27%) et que les appareils ne présentant pas de soucis sont également plus répandus aux États-Unis et Europe qu’en Asie (73%, 65% et 45%) ce qui nous console un peu.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !