Sites pornographiques : Ils pourraient être très dangereux pour votre smartphone

Selon une récente étude proposée par Bluecoat société spécialisée en sécurité informatique, les nouveaux pires ennemis de votre smartphone en terme de sécurité, sont les sites pornographiques.

Ils contiendraient en effet à eux seuls, la plus grande partie des malwares et autres virus capables d’infecter votre smartphone.

smartphone malware

Qu’il peut être tentant d’aller surfer sur les sites pour adultes depuis son smartphone. L’opération est plus discrete et plus facile qu’avec un ordinateur de bureau, l’utilisateur est seul à voir l’écran qu’il peut cacher ou modifier très rapidement en cas de regards indiscrets.

C’est vrai, mais si protéger son smartphone de la curiosité des autres reste relativement simple, il n’en vas pas de même des virus qui courent le net et dont le principal vecteur via mobile seraient les sites pornographiques.

36% des malwares issus des sites pour adultes

Cryptolocker, cheval de Troie, adware et autres randsomware n’arrivent pas par magie sur votre smartphone.

Si en 2014 les publicités constituaient leur principal agent de propagation, il semble qu’en 2015 les habitudes des mobinautes aient changé et que la plupart de ces programmes nous arrivent désormais via les plateformes pornographiques.

malware web mobile

Crédit : Bluecoat

Alors qu’en 2014 la publicité représentait 19.69% des portes d’entrée de virus sur nos smartphones, elle n’en compte aujourd’hui plus que 4.83%. Inversement, la pornographie comptait pour 16.55% en 2014 avant de grimper cette année à 36.13%.

Les deux cas d’infection les plus courants seraient le « ransomware » qui s’installe sur votre téléphone, crypte ses données et vous demande de payer en l’échange de la clé, et le « adware » qui vous submerge de publicités au point de ne plus pouvoir utiliser votre appareil.

Rien de très réjouissant donc, surtout si l’on ajoute que l’OS mobile la plus touchée par les virus est Android et qu’elle équipe plus de 80% des smartphones en 2015.

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire, sécuriser votre mobile … ou revoir vos préférences de navigation !


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !