Le site de rencontres adultères Ashley Madison se fait pirater, les données personnelles des utilisateurs publiées (MAJ)

 Mise à jour au 19 août 2015

Depuis quelques semaines, le couperet planait au dessus des têtes des millions d’utilisateurs du service de rencontres pour personnes mariées Ashley Madison. Un groupe de hackers avait en effet menacé de révéler les informations personnelles de ces derniers.

Depuis quelques jours, les adresses e-mail (dont certaines en .gov), numéros de téléphones et montants payés par les millions d’utilisateurs sont disponibles en ligne, ce qui représente tout de même près de 10 Go de données pour le moins sensibles ainsi révélées.


Il y a des nouvelles qui sont plus difficiles à avaler que d’autres, en voici une qui doit avoir du mal à passer pour quelques 36 millions de personnes vivant aux États-Unis. Un des plus gros sites de rencontres extra-conjugales du pays vient d’être victime d’une vaste opération de piratage.

site rencontres adultere ashley madison pirate

Crédit : ashley madison

Après Adultfriendfinder et les révélations intimes faites sur plusieurs millions de comptes abonnés, voici que c’est au tour d’Ashley Madison de bénéficier de l’intérêt d’un groupe de hackers apparemment prêt à révéler toutes les informations disponibles sur les clients du site.

Spécialisé dans les rencontres discrètes entre hommes et femmes déjà mariés, on n’imagine difficilement le retentissement d’un tel pillage de données embarrassantes voir même compromettantes.

Des photos pourraient être dévoilées

Les hackers, « The Impact Team » comme ils se nomment eux-même en ont visiblement après le fonctionnement même du site qu’il juge trop lucratif et surtout pas assez respectueux de ses engagements. Selon eux, le service Ashley Madison facturerait par exemple 20 dollars de prestation pour effacer les comptes et les données personnelles des clients alors que celles-ci seraient en fait conservées dans une base de données interne.

Alors que le groupe dont on ne connait pas pour le moment l’origine a déjà publié certaines données bancaires liées à l’entreprise, mais aussi une partie des informations personnelles relatives aux employés, il menace tout simplement d’en faire de même pour les quelques 36 millions d’utilisateurs du site si celui-ci ne clôt pas très rapidement ses services.

C’est ici que le problème prend de l’ampleur, puisqu’il s’agit de faire paraître non seulement des données bancaires, mais également des échanges, des messages et des photos de clients mariés ayant une ou plusieurs relations adultérines via les services d’Ashley Madison.

Si le PDG d’ALM, la société détentrice du site atteste bien du piratage, il n’apporte aucune précision. Les services techniques affirment faire tout leur possible pour percer à jour les pirates, et reprendre le contrôle des données tout en empêchant la moindre fuite supplémentaire dont les conséquences pourraient être dramatiques pour de nombreuses familles simultanément à travers le pays.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !