Science : A quand les glaces qui ne coulent plus ?

Des scientifiques ont peut-être trouvé un moyen de ralentir le processus de fonte des crèmes glacées. En faisant plusieurs tentatives expérimentales, ils ont remarqué qu’une protéine naturelle, la BslA, évite aux glaces de fondre trop rapidement.

Les marchands de glace et leurs clients peuvent avoir l’espoir qu’un jour les glaces garderont plus longtemps leur aspect glacé, et cela même pendant l’été !

glace

L’ajout d’une protéine particulière pour contrer la fonte des crèmes glacées ?

Basée dans les universités écossaises de Dundee et d’Edimbourg, des chercheurs ont décelé une substance qui permettrait de retarder de façon époustouflante la fonte des crèmes glacées. Les plus moqueurs diront alors que les étés écossais ne sont pas réputés pour être les plus chauds de la planète.

Mais quoi qu’il en soit, les recherches de ces scientifiques forcent le respect. Car ce n’est pas tout ! Grâce à cette protéine, les glaces seraient bien moins caloriques et bien moins riches en acide gras saturés, ce qui s’avère plutôt enthousiasmant ! On pourra ainsi garder la ligne tout en se faisant plaisir sur la plage !

Cette protéine naturelle baptisée BslA, provient des sécrétions de la bactérie Bacillus subtilis que l’on utilise notamment pour lutter contre la pourriture grise de la vigne et que l’on retrouve dans les sols, mais aussi dans le système digestif des êtres humains et des ruminants, tel que la vache. Celle-ci possède des caractéristiques étonnantes, puisqu’elle recouvre les cellules graisseuses, les bulles d’air et les cristaux de glace d’une fine couche d’hydrophobe, laquelle s’avère très efficace pour préserver tous ces éléments de la chaleur et pour les rendre plus stables.

Et qu’on ne s’inquiète pas quant à d’hypothétiques réactions allergiques, car la BslA est déjà présente dans certains aliments que nous consommons et pourrait d’ailleurs être ajoutée dans des préparations culinaires telles que la mousse au chocolat et la mayonnaise. La question qui reste cependant en suspens est de savoir si les glaces conserveront leur goût naturel en plus de conserver leur onctuosité.

Selon les estimations des scientifiques, il faudra attendre encore au moins trois ans pour pouvoir goûter à cette nouvelle recette de glace qui ne fonde plus.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !