Scandale Volkswagen : Le PDG démissionne et n’oublie pas son pactole de 28 millions €

Dans la foulée du scandale qui a ébranlé Volkswagen (VW) suite aux accusations de tricherie aux contrôles antipollution qui concernerait plus de 11 millions de véhicules, le PDG de la marque automobile allemande, Martin Winterkorn, a déposé sa démission. Et comme le veut la tradition quand un grand patron tire sa révérence dans le monde cynique de la multinationale, il quittera ses fonctions avec un beau chèque signé à son nom.

D’après les premières informations relayées dans les médias, le montant de la « retraite chapeau » qu’il percevra devrait avoisiner les 28,56 millions d’euros. Une somme qui pourrait être plus élevée encore et qu’il ne touchera pas d’un seul coup, mais au fil des ans.

Volkswagen Martin Winterkorn

L’ex- PDG de Volkswagen nie son implication dans l’affaire de trucage antipollution

Quand on sait que la plupart des travailleurs parviennent difficilement à joindre les deux bouts et que plus de la moitié de la planète tente de survivre tant bien que mal sous le seuil de pauvreté, il y a de quoi tomber des nues en voyant la somme vertigineuse que le patron démissionnaire de VW empochera. Cette « retraite chapeau » surprend d’autant plus qu’elle survient après un véritable scandale mensonger et écologique.

Même si monsieur Winterkorn nie être impliqué dans cette affaire obscure et que les enquêteurs s’attellent actuellement à vérifier les allégations qui pèsent au-dessus du géant automobile, l’attribution de ce « parachute doré » frise l’injure.

Pourquoi l’ex- dirigeant de VW toucherait-il une si grosse somme d’argent alors que l’entreprise qu’il a dirigée est accusée d’avoir abusé sa clientèle en lui vendant des véhicules ne répondant pas aux normes écologiques européennes ? Pourquoi obtiendrait-il une telle retraite alors qu’il était déjà le PDG le mieux rémunéré d’Allemagne en 2014, avec 15,8 millions d’euros perçus rien que sur cette année-là ? On est en droit de se poser ces questions qui fâchent en cette période de crise économique.

Alors si pour l’instant le montant avancé dans les médias n’a pas été officialisé, il est sûr et certain que Martin Winterkorn encaissera le pactole, en attendant d’être mis hors de cause ou peut-être d’être compromis dans cette affaire. Les conclusions de l’enquête en cours nous le diront tôt ou tard.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !