Il a sauvé 669 enfants pendant la Seconde Guerre Mondiale et les a rencontré tous en même temps

Nicholas Winton, ancien courtier en bourse britannique a, entre Mars et Août 1939, sauvé la vie de 669 enfants juifs tchécoslovaque en leur permettant de quitter leur pays et de passer en Angleterre par le biais de huit convois ferroviaires successifs.

L’homme discret et modeste qui vient tout juste de fêter ses 106 ans, avait toujours gardé secrets ses agissement jusqu’à ce que sa femme Greta, découvre en 1988 une serviette de cuir contenant la liste des 669 noms d’enfants ainsi que les lettres de leurs parents.

nicholas winton schindler britannique

Source : Czechfolks

C’est en se rendant en Tchécoslovaquie, au tout début de l’année 1939 afin d’y aider un ami engagé dans le sauvetage des juifs et alors qui’il n’est qu’un jeune courtier en banque, que Nicholas Winton visite un camp de réfugiés. Il comprend alors le danger que courent les personnes présentes et monte une opération afin de transférer par le train le plus d’enfants possible vers l’Angleterre.

À l’époque le pays dispose d’un décret accordant aux réfugiés de moins de 17 ans le droit de s’installer dans le pays à condition de s’y trouver un lieu d’accueil et de déposer sous forme de garantie la somme de 50 livres destinée à un éventuel billet retour.

C’est ainsi que l’homme organisera 8 convois différents et permettra le sauvetage de 669 enfants juifs de la cruauté et des camps de la mort nazis.

Ne cherchant à aucun moment la reconnaissance, il faudra que sa femme retrouve par hasard la liste des enfants ainsi que leurs noms pour que l’acte héroïque de cette homme courageux soit dévoilé. Dans la vidéo qui suit, Nicholas Winton se retrouve sans le savoir en face d’une partie des enfants aujourd’hui devenus adultes, qu’il a sauvé. On estime la « descendance » des « enfants » de Nicholas à plus de 5000 personnes vivant disséminées à travers le monde entier.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !