Samsung rappelle 3 millions de machines à laver pour risque d’explosion

Après la mort prématurée du Galaxy Note 7 due à des problèmes d’explosion, Samsung est de nouveau sous les projecteurs pour des problèmes similaires, mais cette fois avec ses machines à laver.

machine-laver-samsung

Nous avançons lentement mais surement vers la fin de l’année 2016. Pour Samsung, elle n’aura pas été l’une des plus glorieuses, loin s’en faut. Alors que l’entreprise ne s’est pas encore complètement tirée du gros cratère laissé par la série d’explosions du Galaxy Note 7, voilà qu’elle se retrouve au cœur d’une nouvelle tourmente déclenchée cette fois par ses machines à laver.

La société a annoncé ce week-end qu’elle rappelait 2,8 millions de machines à la laver aux États-Unis en raison de défaillances techniques qui peuvent s’avérer dangereuses. Les machines concernées peuvent en effet exploser, peut-être pas de la même manière que les Galaxy Note 7, mais il existe un risque important de blessures.

Plus précisément, la partie supérieure des machines à laver se détacherait subitement du châssis pendant l’utilisation, ce qui pourrait blesser les personnes situées aux alentours. Au total, 733 accidents dus à cette défaillance ont été signalés, dont 9 ont occasionné des blessures (mâchoire cassée, blessure aux épaules, etc.).

La CPSC américaine (Consumer Product Safey Commission) avait déjà tiré la sonnette d’alarme en septembre, annonçant qu’il existait des risques d’accidents domestiques liés à certaines machines à laver de Samsung, précisément des modèles produits entre mars 2011 et avril 2016. Une enquête avait ensuite été diligentée par la commission.

Les experts ont conclu après plusieurs semaines d’investigation que le problème se trouvait au niveau du système de fixation rattachant le couvercle de ces machines à leur châssis. Il ne serait en effet pas assez solide.

Ces défauts concernent 34 de ses modèles commercialisés entre mars 2011 et novembre 2016. Il semblerait qu’aucun de ces modèles ne soit vendu en Europe.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !