Roosh V : ce blogueur qui veut légaliser le viol et voulait organiser des rassemblements en France

Il parle aisément de la « valeur » de la femme qui serait calculée en fonction à la fois de sa « fertilité » et de sa « beauté », tout en délivrant des conseils pour « ramasser les filles » et lorsqu’elles sont seules, les « isoler dans les bars ».

Le blogueur américain Roosh V de son vrai nom Daryush Valizadeh qui se défini lui-même comme un néo-masculiniste et ne nie ni l’étiquette de misogyne ni celle d’anti-féministe vient toutefois d’annoncer que les rassemblements interdits aux femmes, aux homosexuels et aux transsexuels qu’il avait organisé dans 43 pays à travers le monde pour réunir ses partisans étaient annulés.

roosh v

crédit : youtube / roosh v

Le blogueur misogyne voulait rassembler ses partisans

Roosh V est un blogueur américain qui exerce depuis 2007 sur son site comme sur Youtube et a à son actif une quinzaine de manuels auto-publiés délivrant tous des conseils plus ou moins respectueux voir choquants pour « choper les filles ».

Selon lui la domination de l’homme sur la femme est naturelle et il conseil même à ces dernières de se choisir un « gardien » (un homme bien entendu) qui pourra prendre à leur place toutes les décisions du quotidien.

Dans un billet publié en Février 2015 et intitulé « How To Stop Rape » (Comment mettre fin au viol), il expliquait que selon lui, le meilleur moyen était de « le légaliser sur les propriétés privées » ainsi « le consentement serait alors donné quand elle (la femme) franchit le pas de la porte ».

Qualifié depuis lors de blogueur « pro-viol », Roosh V avait tenté plusieurs fois de se justifier en expliquant que malgré son peu de considération pour l’opinion féminine, l’article en question relevait de la satyre et avait été mal interprété.

Afin de fédérer ses partisans, il avait donc décidé d’organiser plus de 160 rassemblements simultanés et interdits aux transsexuels, aux homosexuels et aux femmes, dans 43 pays à travers le monde en date du 6 Février prochain. Deux d’entre eux devaient se tenir à Nantes et à Paris.

Mobilisation mondiale contre les rassemblements anti féministes

Pourtant, mardi dernier, Roosh V avait préféré effacer de son site les localisations des points de rencontre et les remplacer par des adresses mails destinées à « sécuriser » les futurs rassemblement tout en assurant qu’aucun ne serait annulé.

Pourtant deux jours plus tard, le 3 Février, c’est en présentant ses excuses que le blogueur de 36 ans annonce que les « Return Of Kings meetups » n’auront pas lieu. Pas de « Retour des Rois » officiels donc puisque Roosh V ne serait plus en mesure de garantir la sécurité et l’anonymat des participants, la sienne y compris.

Il y a quelques heures le blogueur faisait part sur son compte Twitter d’une attaque subie par le groupe Anonymous qui aurait dévoilé publiquement l’adresse de sa famille ainsi que son numéro de téléphone personnel. Mais le groupe de hackers n’est pas le seul à avoir voulu stopper les rassemblements décrits comme pro-viol qui auraient du avoir lieu demain.

De nombreuses personnalités politiques comme la secrétaire d’Etat aux Droits des femmes Pascale Boistard, les maires de Montréal, Toronto ou Edmonton au Canada mais également des anonymes se sont élevés contre de tels propos.

Au Royaume-Uni une pétition contre le « coach en séduction » a réuni plus de 80 000 signatures alors que 16 000 étaient récoltées en France, en Suisse et en Belgique.

Alors vrais rassemblement ou annonce polémique, une chose est sûre c’est que Roosh V, malgré les attaques et les annulations retire, au moins pour quelques jours, une certaine exposition médiatique de cette controverse.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !