Ce robot-tank tireur de laser est un redoutable chasseur de moustiques

LeiShen Intelligent System est une société chinoise spécialisée dans les dispositifs radar-laser. Son nouveau produit est plutôt ingénieux et promet de faire la guerre aux moustiques d’une manière inédite.

Ce n’est certes pas encore la saison des moustiques, mais ils seront de retour dans quelques mois pour jouer les casse-couilles. Au nombre des solutions qui s’offriraient à vous pour les neutraliser, feriez-vous confiance à un robot chasseur de moustiques à coups de laser ?

Le concept au fond n’est pas nouveau. Le laser comme arme anti-moustique est évoqué depuis déjà quelques années. Bill Gates avait suggéré cette méthode comme l’une des techniques de pointe pour lutter contre le paludisme. Il avait à cet effet ouvert les caisses de sa fondation pour financer des projets dans ce domaine. LeiShen Intelligent System se joint donc aux quelques entreprises s’activant dans la mise au point d’un prototype efficace.

Présenté lors du dernier CES à Las Vegas, le robot tueur de LeiShen est basé sur la télédétection par laser ou LIDAR (laser detection and ranging). À la différence du radar qui se sert des ondes radio ou encore du sonar qui emploie des ondes sonores, la technologie lidar utilise de la lumière. La machine est conçue sous la forme d’un char d’assaut monté sur des chenilles et disposant d’un canon capable d’envoyer des faisceaux de laser.

Vous l’auriez compris, il s’agit d’une véritable artillerie anti-moustique reposant sur trois piliers : détection-ciblage-neutralisation. Grâce à un algorithme de reconnaissance et de suivi d’objet, le robot tueur reconnaît un moustique et déclenche « instantanément » son laser. LeiShen Intelligent System prétend que le laser est capable d’éliminer un nombre impressionnant de « 30 à 40 moustiques en une seconde ».

Il y a une question qui n’aurait certainement pas manqué de vous venir à l’esprit. Le dispositif ne serait-il pas dangereux pour la santé de ses utilisateurs ? À ce propos, la société assure que les lasers émis par le robot sont de faible intensité et ne présentent aucun danger pour les humains.

Pour finir, l’entreprise n’a pas encore annoncé un prix, ni une date de commercialisation. Elle a toutefois fait entendre que les hôpitaux, écoles et autres lieux publics particulièrement vulnérables aux moustiques constituent sa première cible.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !