Radio : Pourquoi de nombreuses stations vont diffuser le numéro du Premier Ministre ?

Un certain nombre de radios musicales françaises vont diffuser dès aujourd’hui le numéro de téléphone du Premier Ministre Manuel Valls à l’antenne dans le but de protester contre un amendement adopté récemment et visant à plafonner la diffusion des chansons françaises préférées des auditeurs.

radio

Les radios musicales sont en colère et le font savoir en choisissant d’utiliser leurs ondes comme moyen de revendication contre le gouvernement. La raison, un amendement adopté en commission par l’Assemblée Nationale dans la nuit du 16 au 17 Septembre dernier.

Celui-ci viserait directement les radios musicales en limitant leur quota de diffusion des chansons françaises préférées de leurs auditeurs. Selon le site jeanmarcmorandini.com, la liberté d’expression à la fois des stations mais également des auditeurs serait menacée.

« À la radio, j’écoute ce que je veux. »

Voici donc le slogan adopté par plusieurs grands groupements de radios françaises dont RTL (RTL, RTL2 et Fun Radio), NRJ ( NRJ, Chérie FM, Nostalgie, Rire & Chansons) et 140 des 157 stations indépendantes membres du SIRTI (Syndicat Interprofessionnel des Radios et Télévisions Indépendantes).

Dans le but d’informer leurs auditeurs, mais surtout de se faire entendre des pouvoirs politiques, toutes ces antennes diffusent dès aujourd’hui un message informatif et revendicatif via leurs différents flash, dans leurs éditos et par le biais des interventions des animateurs.

Ce message demande en substance à un maximum de personnes d’appeler le numéro du standard téléphonique du Premier Ministre français au 01.42.75.80.00 afin de partager le slogan du mouvement.

Des quotas déjà existants

À titre d’information, il faut tout de même rappeler que les radio françaises sont déjà soumises à un quota de diffusion de 40% de titres français sur leurs ondes depuis 1994.

Si l’on ramène le nouvel amendement qui limiterait la diffusion des musiques françaises préférées des auditeurs, à côté de cette ancienne règle qui veut que 40% (35% dans certains cas) de la programmation d’une radio soit française, il est vrai que l’on marche un peu sur la tête … Affaire à suivre.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !