Quelles sont les villes de France où il fait bon vivre et travailler ?

L’express vient de publier son palmarès annuel des villes où il fait bon vivre et bon travailler en France

Les candidats à l’exode qui partent notamment d’une ville pour une autre ou qui partent en province ont diverses motivations. Parmi celles-ci, il y a ceux qui songent à de meilleures chances de trouver un emploi décent et d’autres qui recherchent un cadre agréable avec des logements bon marché. Il n’est pas toujours évident de trouver des endroits qui offrent tous ces avantages à la fois. C’est probablement la raison pour laquelle l’Express a pris l’habitude d’établir deux palmarès différents, avec d’un côté les meilleures villes où il fait bon vivre et de l’autre celles où il fait bon travailler.

L’enquête a porté sur les 98 agglomérations de province les plus peuplées de France. Et les deux palmarès sont établis sur la base de plusieurs critères. Pour qu’une ville soit agréable à vivre, elle doit répondre à 8 critères : « un cadre de vie agréable, ensoleillé et proche de la mer ; un accès à la culture large, de bons lycées et de grandes universités ; de bons transports en commun; une offre de soins de qualité; une délinquance sous contrôle; des prix de l’immobilier abordables ; un environnement sain, avec l’absence de sites industriels dangereux et une qualité de l’air satisfaisante ».

Pour les villes où il fait bon travailler, celle-ci doit répondre à un total de 14 critères : « offre de nombreux emplois ; où le marché du travail est dynamique et où le chômage ne sévit pas trop ; où nombre d’entreprises se créent ; avec une gare TGV ou un aéroport ; qui attire les touristes, synonymes d’activité économique; avec beaucoup de cadres et de chercheurs, vecteurs de développement ; qui affiche un faible taux de pauvreté et favorise l’insertion des jeunes sur le marché du travail ».

Sur la base de ces critères, les villes de France qui viennent en tête pour le palmarès « Je vis » sont : Angers, Limoges, Dijon et Clermont-Ferrand. Les pires dans la même catégorie sont : Fréjus — St-Raphaël (Var), Beauvais (Oise), Draguignan (Var), Châlons-en-Champagne (Marne) et Grasse (Alpes-Maritimes).

Pour ce qui est du palmarès « Je travaille », ce sont Nantes, Bordeaux, Lille et Lyon qui viennent en tête. Les pires dans cette catégorie sont : Saint-Quentin (Aisne), Calais (Pas-de-Calais), Charleville-Mézières (Ardennes), Maubeuge (Nord) et Dreux (Eure-et-Loir).

Somme toute, les auteurs de cette enquêtent expliquent que « si les métropoles ont les meilleurs atouts pour réussir un nouveau départ d’ordre professionnel, les villes moyennes se distinguent pour la qualité de vie qu’on y trouve, notamment grâce à un marché de l’immobilier plus accessible ».


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !