Produire de la viande sans abattre des animaux. Cette startup a créé du poulet synthétique

Partir de cellules souches pour créer n’importe quel type de viande en laboratoire. C’est la révolution portée par la startup américaine Memphis Meat.

Memphis MeatEt si l’on n’avait plus besoin d’abattre des animaux pour produire de la viande ? C’est de cette question que sont partis les chercheurs de la startup Memphis Meat. Après plusieurs années de développement, ils sont aujourd’hui en mesure de produire différents types de viande par division cellulaire. Cette prouesse a de quoi contenter les défenseurs des animaux.

Ce n’est pas la première fois que cette entreprise fait parler d’elle. L’année dernière, elle avait déjà présenté des échantillons de boulettes de bœuf entièrement conçues à partir de cellules souches. Elle vient de récidiver, mais cette fois-ci avec de la viande de poulet et de canard, les premières à avoir été conçues de manière artificielle.

Promouvoir la production de « viande propre »

Des images d’abattoirs ensanglantés, on en voit souvent défiler dans les médias. À tel point que de plus en plus de français veulent devenir végétariens. En dehors de cet aspect d’ordre purement moral, il y a aussi celui lié à l’écologie, notamment les dégâts causés par les élevages massifs, sans parler des risques sanitaires dont l’un des plus probants est celui de la grippe aviaire. C’est pour toutes ces raisons que les fondateurs de la startup Memphis Meat ont décidé d’explorer la piste du « clean meat », entendez de la « viande propre ». Comment celle-ci est-elle obtenue ?

Eh bien c’est simple à dire, mais pas simple que ça dans la pratique. Pour y parvenir, les ingénieurs de la startup ont dans un premier temps identifié les cellules animales qui seraient les plus faciles à multiplier. Celles-ci ont ensuite été mises dans des bioréacteurs, conditionnées avec de l’oxygène et alimentées de nutriments nécessaires à leur développement. À maturé, les chercheurs ont pu en extraire de la viande « propre » qui serait entièrement adaptée à la consommation humaine.

Des nuggets sans poulet dans nos assiettes dès 2021 ?

C’est en tout cas la date que se sont fixée les fondateurs de la startup pour mettre sur le marché une variété de « viandes propres ». Pour l’heure, plusieurs personnes ont déjà eu la chance de déguster des échantillons dont ils se disent très satisfaits. Reste à savoir si ces viandes sont sans danger pour la santé. Il faudra pas mal d’études pour en avoir le cœur net.

Et pour finir, l’un des challenges de Memphis Meat reste de faire chuter le coût de production de ses viandes d’ici 2021. Pour le moment, il faut compter — tenez-vous tranquille —  pas moins de 15 000 dollars le kilo. Il reste du chemin.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !