Prise de poids : l’effet secondaire méconnu des médicaments

Comme effet secondaire, ce n’est certainement pas celui dont vous avez le plus entendu parler, mais certains médicaments peuvent faire grossir.

medicaments

Dans son live « Les médicaments en 100 questions », publié aux éditions Tallandier, le professeur François Chast, membre de l’Académie nationale de pharmacie, fait remarquer que certains principes actifs dans certains médicaments peuvent faire prendre du poids, parfois jusqu’à 10 % de la masse corporelle du patient.

Les patients traités pour des troubles bipolaires font partie des plus touchés. Plus de 40 % d’entre eux enregistrent une prise de poids. Les médicaments mis en cause sont entre autres le lithium (Teralithe) ou le valproate (Depakine, Depakote, Depamide).

Au nombre des autres médicaments qui se trouvent sur le banc des accusés, on retrouve les antidépresseurs tricycliques comme l’imipramine (Tofranil) ou d’autres comme la mirtazapine (Norset), la paroxetine (Deroxat), la fluoxetine (Prozac) ou la mianserine (Athymil).

Diverses causes pour expliquer le phénomène

Bien manger pendant les traitements, c’est une recommandation classique. Toutefois, cela se fait souvent naturellement, sans forcément dépendre de la volonté du patient. En effet, certains médicaments sont connus pour stimuler l’appétit, la soif et même atténuer le sentiment de satiété. L’usage de boissons sucrées comme apports hydriques causés par la soif constitue par exemple l’une des causes les plus évidentes d’une prise de poids.

D’autres médicaments induisent une augmentation de la masse grasse (ex. les bêtabloquants prescrits en cardiologie), de la masse musculaire ou provoquent des rétentions d’eau et de sel (le cas des corticoïdes qui entraînent les œdèmes et conduisent à une redistribution des graisses).

Malgré ces effets secondaires impactant directement la masse corporelle, le professeur Chast fait remarquer que dans certains cas, comme celui des antidépresseurs, l’effet inverse (perte de poids) arrive rapidement après l’arrêt du traitement.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !