Prime de naissance : La CAF demande le retour du versement au 7e mois de grossesse

La prime à la naissance est une aide versée par la Caisse d’Allocations Familiales accordée aux jeunes parents sous conditions de ressources et permettant pour les bénéficiaires de faciliter l’accueil du nouveau né.

La CAF demande aujourd’hui le rétablissement de son versement au 7e mois de grossesse en raison des difficultés que connaissent certaines familles.

prime naissance bebe

La prime à la naissance actuellement versée au 2e mois civil de l’enfant

Alors que depuis 2015 seulement la prime à la naissance d’un montant de 923.08€ est versée au cours du 2e mois civil du bébé, la CAF demande un retour au plus vite à son ancien fonctionnement.

C’est à travers un courrier du président du conseil d’administration de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) Jean-Louis Deroussen, que se sont exprimés unanimement tous les membres en demandant le rétablissement du versement de la prime de naissance au septième mois de grossesse.

Adressé à Marisol Touraine ministre des Affaires sociales et à Laurence Rossignol secrétaire d’Etat chargée de la Famille, la lettre s’appuie essentiellement sur les différences de traitement engendrées par cette modification de date et les difficultés encourues par certaines familles.

Bien que des aides individuelles sous forme de prêts puissent être proposées au cas par cas, le niveau d’information des allocataires ne serait pas égal selon le CNAF.

Adoptée dans le cadre des « efforts de redressement des comptes publics » engagés par le président de la république François Hollande, cette décision a toutefois déjà permis l’économie de 250 millions selon M. Deroussen qui précise que :

« Cette demande est aussi largement partagée par les conseils d’administration des CAF, qui m’ont adressé de nombreuses motions en ce sens. »

Toutefois, selon la secrétaire nationale du syndicat de la CFDT Jocelyne Cabanal :

« Ces mesures ne peuvent que rester provisoires. Le Gouvernement doit trouver une solution pérenne et juste au vu de l’impact social de cette mesure de trésorerie. (…) Le versement de la prime de naissance après l’accouchement n’est pas acceptable  et doit être remis au septième mois de grossesse afin que les familles puissent anticiper et préparer sereinement l’arrivée de chaque enfant. »

Peut-être êtes-vous concerné par ce décalage de versement ; pensez-vous qu’il soit utile ou au contraire comme l’affirme la CAF qu’il est nécessaire de revenir à l’ancienne procédure ?


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !