Reptile prédateur : Une nouvelle vipère de la mort découverte en Australie

Amis de la faune et de la flore, c’est le moment de vous intéresser à l’Australie. Avec une taille 14 fois supérieure à celle de la France et des espaces vierges de toute habitation, le pays regorge d’espèce animales encore inconnues et plus ou moins dangereuses pour l’homme.

Des scientifiques viennent d’ailleurs de faire la découverte d’une nouvelle espèce de vipère au venin particulièrement dangereux et parfois mortel.

acanthophis cryptamydros vipere de la mort

crédit : ensiklo

Elle mesure un peu plus de 50 centimètres de long, possède la capacité de se camoufler entièrement dans son environnement naturel et arbore la tête en forme de losange caractéristique de la grande famille des vipères.

Cependant si certaines sont inoffensives, celle ci possède un venin particulièrement dangereux pour ses proies habituelles comme les petits rongeurs et les lézards, mais aussi pour l’homme si la personne mordue n’est pas immédiatement et correctement prise en charge, ce qui n’est pas forcément facile perdu au fin fond d’un désert australien.

En effet ce super-prédateur est un des serpents les plus dangereux du monde et on s’en doute rien qu’à la complexité de son nom Acanthophis cryptamydros.

Découverte en Australie Occidentale par un groupe de chercheurs celle qui fait partie de la famille des vipères de la mort utilise à la fois son camouflage mais aussi sa maîtrise parfaite de l’immobilité pour chasser.

Elle est capable d’attendre des heures sans bouger la moindre partie de son corps (excepté sa queue qui lui sert d’appât) pour se déployer plus vive que l’éclair au moment ou un petit animal passe à porter de sa langue bifide.

Un danger pour l’homme

Mais l’Acanthophis et l’homme auraient pu vivre encore longtemps en toute sérénité et sans jamais se rencontrer si ce dernier ne détruisait pas peu à peu l’habitat naturel du serpent.

La réduction constante de la surface forestière depuis de trop nombreuses pousse les serpents à se rapprocher des habitations pour y trouver de la nourriture. Le nombre de morsures est donc en constante augmentation.

https://www.youtube.com/watch?v=TW3KmeVPb40


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !