Pokémon Go : Attrapez-les tous dans un « monde réel » dès 2016

A l’occasion de son vingtième anniversaire, qui sonnera en 2016, la franchise Pokémon, créée par Satoshi Tajiri, sortira un nouveau jeu vidéo aux particularités inédites.

Conçu, produit et édité par Nintendo et Niantic, Pokémon Go sera disponible sur smartphone et Android et prendra la forme d’un jeu en réalité augmentée, sur le modèle d’Ingress.

Cette application, qui sera gratuite, sera accompagnée d’un bracelet, le « Pokémon Go Plus ».

pokemon-go

Un jeu en réalité augmentée avec un bracelet pour attraper les Pokémons dans la réalité

La réalité augmentée est un système informatique qui a pour principe de permettre la superposition d’images de synthèse sur les images du monde réel. Utilisée dans divers domaines (musique, publicité, éducation, sciences, etc.), cette technologie l’est aussi dans celui du jeu vidéo et de l’application mobile, surtout depuis la sortie d’Ingress en 2012 qui est considéré comme une révolution pour le jeu en ligne.

Il n’est alors pas étonnant que Nintendo ait fait appel à Niantic pour la conception de Pokémon Go. L’ancienne filiale est effectivement à l’origine d’Ingress. Grâce à cette technologie adaptée à la licence Pokémon, on pourra bientôt chasser, attraper, collecter et élever les petites créatures de cet univers dans la réalité. Ce concept rappelle un peu celui des Invizimals développés par Sony sur la PS Vista et les PlayStation portables.

La sortie du jeu, qui est prévue pour 2016, devrait donc accroître encore un peu plus le pouvoir de séduction de Pokémon. Pour rappel, depuis le tout premier jeu sorti sur Game Boy, plus de 275 millions de jeux ont été vendus dans le monde, sans compter tous les produits dérivés.

D’ailleurs, Pokémon version Rouge et Pokémon version Bleue, qui sont les deux premiers jeux de la série Pokémon, sortis en 1996 au Japon et en 1999 en Europe, se sont écoulés à 30 millions d’exemplaires. Cela constitue le record absolu en termes de vente dans l’histoire du jeu vidéo.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !