Pokémon Go : 80% de joueurs payants en moins, mais toujours très rentable

Les nouvelles stats de Pokémon Go sont un mélange de mauvaise et de bonne nouvelle. Bien que le jeu ait perdu 80% de ses joueurs payants, il génère toujours beaucoup d’argent.

Pokemon Go

Les mois passent et les chiffres évoluent pour Pokémon Go. Pas forcément dans le sens que Niantic aurait souhaité, mais il était plus que probable que la baisse de la ferveur serait presque aussi notable que les débuts fulgurants du jeu cet été. Rien d’étonnant donc, et la tendance devrait se poursuivre pour un temps, d’autant plus que les vacances sont désormais dans le rétroviseur.

D’après les nouvelles statistiques, Pokémon Go a perdu près de 80% de ses joueurs payants. Pourtant, il parvient toujours à générer plus d’argent que la plupart des autres jeux. Cela permet encore une fois de se faire une idée de l’ampleur qu’avait pris le phénomène il y a quelques semaines.

Ces nouvelles statistiques nous proviennent de l’institut Slice Intelligence, qui a examiné les données du jeu depuis l’été, et a constaté qu’après avoir atteint son pic d’utilisateurs payants à la mi-juillet, Pokemon GO a perdu 79 % de ceux-ci à fin août.

pokemon-go-slice

Une telle chute serait une source de préoccupation pour la majorité des développeurs d’applications mobiles, mais pour Niantic, c’est un moindre mal. En effet, d’après Slice Intelligence, Pokémon GO a réussi à encaisser à lui 28,4 % des sommes totales dépensées dans les jeux mobiles en août.

À titre de comparaison, la deuxième place est allée à Candy Crush, toujours populaire, qui  s’est « seulement » arrogé  4,5% de tous les achats in-apps au niveau des jeux mobiles. C’est donc 6 fois moins que les performances de Pokémon Go qui est pourtant dans un déclin effréné depuis plusieurs semaines.

Lors de sa Keynote il y a quelques jours, Apple a annoncé le lancement d’une version de Pokémon Go spécialement dédiée à l’Apple Watch. Une nouvelle intéressante, mais cela aiderait-il à donner un regain au jeu ? Rien n’est moins sûr…

 


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !