Les pires choses à ne pas dire pendant l’amour

Si l’amour est un moment de partage, cela ne veut pas dire qu’il est possible de tout dire sous la couette ! Certaines phrases peuvent couper tous les effets : aussi, à moins que vous ne souhaitiez subtilement y mettre fin, tournez 7 fois votre langue dans sa bouche.

8 phrases tue-l'amour !

  • Crier « Adriana ! » ou « Brad ! » au moment du coït n’est pas non plus une excellente idée ! Pire, s’il vous prend d’appeler le prénom de votre ex ! Dispute garantie. Une astuce : privilégiez des surnoms affectueux « passe-partout ».
  • Dire « Ça arrive bientôt ? »  c’est la phrase qui signifie clairement que vous vous embêtez ! Une double mauvaise idée si l’on tient compte de la frustration engendrée, à l’origine très certainement de la future dispute.
  • Rugir. Un tue-l’amour peu connu mais pourtant très efficace : autant l’acte suppose de gémir mais rugir, absolument pas !
  • Infantiliser votre partenaire. Votre moitié n’est ni un attardé ni un enfant, aucune raison de le materner, sauf si cela fait partie d’un jeu entre vous, bien sûr.
  • « Se montrer vulgaire ». Si la vie de couple a besoin de piments, il ne faut pas confondre les mots coquins avec des propos vulgaires. Or, la ligne est vite franchie.
  • Évoquer les « grosses » fesses pendant l’acte. Rares sont les personnes se vantant de leurs gros postérieurs, n’est pas J. Lo qui veut ! Et plus largement, bannissez « gros / grosse » de votre vocabulaire, les utilisations qui ne mènent pas à une dispute sont trop exceptionnelles.
  • Eviter le « beurk ». Si de nouvelles expériences sont toujours bonnes à explorer, vous avez le droit de ne pas aimer certaines d’entre elles ; éviter cependant de le formuler à haute voix. Préférez guider votre partenaire habilement pour qu’il arrête ce qu’il vous déplait sans pour autant le dire explicitement.
  • Parler peu mais bien. Faire l’amour suppose de trouver le bon dosage entre le flot de parole et le silence gênant car ces deux extrêmes nuisent à l’excitation.

Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !