Les pires effets spéciaux de l’histoire du cinéma

Au cinéma on peut voir le meilleur mais aussi le pire. Les réalisateurs et monteurs font de leur mieux pour que les effets spéciaux des films soient au top mais parfois ça ne marche pas. C’est notamment le cas pour les films qui datent de plusieurs années car les techniques n’étaient aussi perfectionnées que maintenant.

Le studio Worlwide Interweb a réalisé une vidéo regroupant les pires effets spéciaux de l’histoire du cinéma, comme vous allez le remarquer on y retrouve beaucoup de requins.

Il y a parfois de quoi sourire mais il faut penser que les effets spéciaux réalisés sont le résultat d’un dur travail et ont même ouvert la porte à de nouvelles techniques. Il y a certes des défauts mais ils permettent aux réalisateurs d’apprendre de leurs erreurs et d’être au point pour le film suivant.

L’inventeur des effets spéciaux est Georges Meliès avec son œuvre « Le Voyage Dans La Lune » réalisé en 1902, les techniques ont par la suite évolué avec l’apparition des sculptures et des marionnettes.

La technique révolutionnaire de l’incrustation, elle, est apparue dans les années 90 et consiste à filmer les acteurs sur un fond vert et à créer le décor après. La motion capture a ensuite été utilisé mais ces technologies n’étaient pas assez au point.

Début 2000, les effets spéciaux se sont améliorés et on peut désormais capturer les mouvements d’un acteur pour ensuite en faire une image de synthèse. Exemple dans « Le Seigneur des Anneaux » avec Gollum ou plus récemment dans « La Planète des Singes » avec César joué par Andy Serkis (même acteur que pour Gollum).


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !