Une pilule pour remplacer le sport ? Un projet scientifique sérieux

Des chercheurs rattachés aux universités de Sydney et de Copenhague coopèrent actuellement sur l’élaboration d’une pilule pour remplacer le sport. Si leurs travaux s’avèrent concluants, il se pourrait qu’une médication simulant les effets de l’exercice physique sur le métabolisme soit un jour commercialisée. Elle servirait alors aux personnes dans l’incapacité de pratiquer une activité physique.

pilule du sport

Une médication pour simuler les effets de l’activité physique

Avec l’alimentation équilibrée, l’activité physique est l’une des clés de la bonne santé. Que ce soit pour réduire les risques d’accidents vasculaires, de certains troubles neurologiques ou de maladies, telles que le diabète de type 2, elle possède la propriété de déclencher plus de 1000 réactions moléculaires sur 562 protéines. Des réactions moléculaires positives pour le bon fonctionnement du corps humain.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si de nombreuses thérapies privilégient la pratique sportive pour guérir certaines maladies, telles que celles mentionnées plus haut. Cependant, pour certaines personnes, il est impossible de faire ou de répéter des efforts physiques. C’est notamment le cas des personnes atteintes d’obésité. Pour résoudre ce problème de santé publique, des scientifiques travaillent donc sur l’élaboration d’un produit capable de reproduire les effets de l’activité sportive.

Pour cela, ils ont essayé de découvrir comment agit l’activité physique sur le corps humain. Ils ont alors procédé à une expérience sur quatre hommes en bonne santé et auxquels ils ont prélevé un bout de muscle. Chose faite, ils leur ont demandés de pédaler sur un vélo pendant dix minutes, puis leur ont prélevé à nouveau un morceau de muscle. Ils se sont alors rendu compte que la composition des tissus des morceaux de muscle prélevés après l’exercice était plus riche en protéine que celle des échantillons obtenus avant l’expérience.

Grâce à cette découverte, le métabolisme de certaines personnes pourrait retrouver un état de marche similaire à celui d’une personne active. Bien évidemment, cette pilule ne devrait pas être mise entre les mains de tous. L’idée n’est pas de remplacer complètement l’activité sportive humaine mais de permettre à certaines personnes de retrouver la forme. En revanche, il est pour l’instant impossible de savoir si cette médication engendrerait des effets secondaires et indésirables.

Jusqu’à aujourd’hui, les chercheurs n’ont décelé qu’une partie du problème. Ils affirment qu’il leur faudra encore une dizaine d’années pour concevoir une telle pilule.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !