La pédopornographie au Japon enfin interdite

Depuis le 15 juillet 2015, la pédopornographie c’est-à-dire la possession de photos et de vidéos pornographiques mettant en scène des mineurs, est interdite. Le Japon est le dernier pays membre du G7 a légiférer sur ce sujet, il était plus que temps.

pédopornographie interdite japon

Les japonais qui seront arrêtés en possession d’images ou de vidéos pornographiques auront une amende d’un million de yens soit 7400€ ou un an de prison. L’interdiction a été officialisée suite à une pression internationale.

Si la production et la distribution étaient interdite depuis 1999, le Japon n’avait pas encore pris de mesures contre les personnes possédant ce type d’images. La loi avait été voté l’année dernière mais un délai d’un an avait été mis en place afin de laisser le temps aux personnes concernées de se débarrasser des images interdites.

En 2014, la police japonaise a arrêté 1 828 personnes en possession de ces images, le double depuis 2009. Le Japan Times rapporte la déclaration de l’avocat Toru Okumura spécialiste sur ce sujet : « Les demandes de destructions de photos et vidéos pornographiques ont bondi en un an. »

Selon une étude de 2002, 15% des japonais auraient déjà vu des photos pédopornographiques et 10% auraient admis en posséder.

La loi touche uniquement les images réelles et non les représentations. Les versions dessinées, en 3D ou modélisées ne sont pas concernées afin de ne pas déroger à la liberté d’expression. Les Echos mentionnent cependant « un intense lobbying de certains élus et du Japan PEN Club, une association d’auteurs et de dessinateurs“.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !