Pays-Bas : Les moniteurs d’auto-école pourront « offrir » des leçons de conduite en échange de sexe

Une loi vient d’être promulguée aux Pays-Bas permettant aux moniteurs d’auto-école de délivrer des leçons de conduite en échange de services sexuels. Le gouvernement du pays a confirmé et la Ministre des Transport y est favorable.

cours auto ecole payes sexe

« A ride for a ride »

Voici le nom pour le moins équivoque d’une loi très étonnante promulguée récemment aux Pays-Bas, « a ride for a ride » comprenez « un tour pour un tour », va permettre aux moniteurs d’auto-école de délivrer des leçons de conduite en échange de sexe.

Vous avez bien compris, au pays des tulipes et du gouda, les professeurs de conduite pourront donc être « rémunéré » en nature à la condition que l’élève soit majeur.

Il faut tout de même rappeler pour éclaircir les choses, que la prostitution est une activité légale aux Pays-Bas et que les travailleuses et travailleurs du sexe sont libres de faire leur publicité et de proposer leurs services où bon leur semble, y compris dans les journaux et sur internet.

Mais la loi ne semble pas concerner que les prostitué(e)s puisqu’il est précisé qu’aucun « permis de prostitution ne sera délivré » et qu’il ne sera pas possible d’effectuer de déclaration de service aux impôts (comme le font les professionnel(le)s.

Sur place, le parti Conservateur Christian Union et Gert-Jan Segers, sont fortement opposés à l’application de cette loi qu’ils jugent illégale, alors que la Ministre des Transports Melanie Schultz van Haegen et le Ministre de la Justice Ard van der Steur se sont rapidement prononcés en faveur du projet.

Une subtile différence veut que la pratique soit autorisée par la justice tant que c’est le cours de conduite qui est mis en vente contre un moyen de paiement quel qu’il soit. Si l’inverse se produisait, c’est à dire si l’apprenti conducteur vendait son corps contre une leçon, en tant que non professionnel il tomberait sous le coup de la loi. Car si la pratique de la prostitution est légale aux Pays-Bas, elle reste tout de même très encadrée.

Alors qu’en pensez-vous ? Trouvez vous le principe choquant ? À votre avis le concept aura t-il du succès ?


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !