Paris aura peut-être bientôt un espace naturiste

Le conseil de Paris va débattre d’une proposition des écologistes de créer un espace naturiste en plein air dans la capitale.

espace-naturiste

Dès l’été prochain, Paris pourrait accueillir un espace en plein air spécialement réservé aux naturistes. Cette proposition a été soumise par les écologistes au conseil municipal de la ville, et elle semble avoir des chances de passer. Anne Hidalgo a d’ailleurs jugé l’idée très sympa. Son adjoint, Bruno Julliard est allé plus loin en déclarant ce matin sur RMC que la municipalité était favorable à l’installation d’un camp naturiste à Paris. 

« C’est moi qui sera chargé de répondre aux écologistes au Conseil de Paris. Je suis pour, et je crois que la maire de Paris aussi. Donc on va le faire »

La semaine dernière, David Belliard, coprésident des écologistes, affirmait qu’il n’est pas « aberrant de mener une expérimentation à Paris », d’autant plus que « la France est la première destination mondiale du naturisme ».

Jusque-là, la ville se montre stricte envers les naturistes. Presque aucun espace n’est réservé à ces derniers, à part la piscine Roger le Gall, dans le 12e arrondissement qui leur ouvre ses portes trois soirs par semaine, ou encore quelques rares coins reculés du bois de Vincennes qu’ils colonisent occasionnellement.

En dehors de ça, les naturistes ne peuvent pas s’accorder  des libertés dans un espace public parisien sans s’exposer à la peine prévue par la législation française pour délit d’exhibition sexuelle, soit un an d’emprisonnement et 15 000 € d’amende.

« Il faut trouver un lieu en plein air où la pratique du naturisme serait permise »

Ce faisant, Paris emboîterait le pas à d’autres grandes villes européennes telles  Munich, Berlin ou Barcelone qui sont bien plus souples dans ce sens. Mais la mairie de la capitale interdit toute forme de nudisme dans les piscines municipales, les jardins et les bois, tout comme sur les quais de Seine dans le cadre de Paris-Plages.

« Il faut trouver un lieu en plein air où la pratique du naturisme serait permise : dans les parcs, sur les berges de la Seine ou dans les bois », précise David Belliard dans son plaidoyer.

Le conseil de Paris débat aujourd’hui de la proposition, et si cette dernière venait à être validée (ce qui semble très probable d’après le premier adjoint au maire de la ville), les naturistes pourront s’en frotter les mains.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !