Oui, la Tour Eiffel sera bientôt barricadée par un mur de verre pour la protéger des attentats

Un mur de verre blindé pour protéger la Tour Eiffel. C’est ce qu’envisage la mairie de Paris face aux risques d’attentats terroristes.

Le but principal de l’initiative est d’assurer la sécurité des touristes. Ce projet de la mairie a été révélé ce jeudi par Le Parisien et confirmé par un communiqué de la municipalité. Un budget de 20 millions d’euros sera consacré à cette palissade de verre “pare-balles” haute de 2,5 mètres et qui pourrait être érigée dès cet automne.

Celle-ci viendra remplacer les barrières de fer entourant déjà le parvis du monument depuis l’Euro-2016 de football. Ce dispositif provisoire devrait donc laisser place à quelque chose de permanent, et ce sera cette « clotûre antiballes qui englobera l’essentiel des jardins de la tour Eiffel » comme l’a expliqué Bernard Gaudillère, président de la Société d’Exploitation de la Tour Eiffel aux élus du Conseil municipal de Paris.

Le dispositif de sécurité ne s’arrêterait pas là, puisque l’accès à la tour va également être complètement réorganisé. Les visiteurs ne pourront atteindre l’édifice que par les jardins. Fini donc le passage par les quais de Seine ou par l’avenue Gustave Eiffel qui devraient désormais former un nouveau périmètre de sécurité.

Dans le communiqué que vient de publier la mairie de Paris, celle-ci rassure et affirme que ce mur est destiné à « améliorer l’esthétique des dispositifs de sécurité existants », en l’occurrence les grilles métalliques actuellement installées sur les axes nord et sud du monument.

Pour Jean-François Martins, adjoint à la Maire de Paris en charge du tourisme, « ces panneaux de verre permettront aux Parisiens et aux visiteurs de retrouver une vue très agréable sur le monument depuis le Champs de Mars et le pont d’Iéna ».

Mais tout le monde ne voit pas forcément l’initiative d’un bon œil. C’est le cas notamment de Pascal Julien, conseiller de Paris (EELV) ou encore de Yves Pozzo di Borgo, sénateur UDI qui redoutent tous deux que le monument se transforme en une « forteresse », bien qu’accueillant favorablement l’idée de renforcer la sécurité la tour.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !