« L’odeur de propreté » néfaste pour la santé

« À trop vouloir frotter pour faire briller, on finit par abîmer ». Voilà qui pourrait résumer l’idée que selon laquelle l’odeur ne propreté n’est pas bonne pour la santé. En effet, le « propre » ne sent rien, il n’a pas d’odeur, il s’agit simplement d’un objet nettoyé de ses salissures.

Pourtant l’inconscient collectif s’accorde aujourd’hui à dire qu’une maison « sent le propre » lorsqu’elle sent bon, c’est à dire le citron, le pin ou encore le jasmin. La récente enquête publiée dans le magazine 60 Millions de consommateurs rappelle à quel point ces parfums de synthèses sont néfastes à la santé.

spray proprete odeur

L’odeur de propre n’existe pas, les produits ménagers l’ont imposée

Nous en utilisons tous, ils sont partout dans nos placards. Sous forme de spray désodorisant, de bougie d’ambiance ou encore de lingettes, les produits ménagers superflus et inutiles nous entourent et nourrissent notre obsession de l’anti-bactérien, du propre et de l’immaculé.

Pourtant chacun d’entre eux est au choix irritant, allergisant, corrosif et/ou mauvais pour l’environnement.

À raison de plusieurs dizaines de publicités par jour, les produits ménagers sont entrés dans notre quotidien comme ne devant pas uniquement laver, mais aussi sentir bon et longtemps. Or, le Dr Suzanne Déoux, directrice du bureau d’études de la société Médieco en ingénierie et santé des bâtiments rappelle que :

« Le propre n’a pas d’odeur, dans une crèche, si cela ne sent pas le désinfectant ou l’essence de pin, les parents mettent en doute l’efficacité des produits d’entretien et le bien-être de leurs enfants. »

Pourtant, après avoir relevé la qualité de l’air au sein d’une école avant et après le moment ménage, sept fois plus de composés organiques volatiles irritants et allergisants ont été captés. Ils sont notamment responsables dans certains cas de la diminution du diamètre des bronches et de favoriser les risques allergies.

L’utilité des bactéries

Revoir notre utilisation des produits ménagers ne comporte pourtant que des avantages. Un unique détergent simple suffit à nettoyer toute la maison et permet également de réduire l’impact des substances nocives sur l’environnement, sur notre santé et sur notre porte-feuille, car les nettoyant salle de bain, cuisine, four, émail, vitrocéramique et bien d’autres, ne sont pas toujours bon marché.

L’eau de Javel par exemple est à bannir. Selon le Dr Déoux, la chasse d’eau suffit à nettoyer correctement la cuvette alors que la Javel détruit des bactéries nécessaires aux stations d’épuration.

Les bactéries sont nécessaires à la vie et à la bonne santé de l’être humain, d’ailleurs nous en sommes recouverts. Une étude américaine démontre à ce propos que :

« Les enfants dans les fermes américaines sont beaucoup moins allergiques que les enfants vivants dans les maisons sur désinfectées. »

De la même façon, les personnes vivant au contact des chiens possèdent en général un meilleur système immunitaire.

huile essentielle lavande

Des gestes simples comme aérer quotidiennement, se laver les mains souvent et utiliser un détergent simple que vous pourrez également faire vous-même, suffisent à assurer l’hygiène nécessaire du domicile.

Et si l’odeur est particulièrement importante pour vous, on sait d’ailleurs que le cerveau humain les utilise beaucoup, préférez aux substances chimiques des éléments naturels comme le citron, la lavande ou les huiles essentielles dont l’odeur sera plus agréable, persistante et sans danger.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !